J’aime pas les pommes

Depuis un moment (toujours diront certains), je joue mon asocial en partant en croisade contre Apple. Dans une période où ne pas aimer les téléphones de la pomme est une faute de goût, je voudrais quand même rappeler quelques petites choses.

Steve Jobs n’est pas un demi dieu.

Non, c’est un dieu. Ou plutôt le gourou d’une secte. Il a du charisme et sait brosser les foules dans le sens du poil. Mieux encore, il sait lire dans le cerveau de l’utilisateur et innover en conséquence. L’iMac a marchoté, l’iPod s’est bien vendu, l’iPhone s’est envolé. Mais pourquoi ??? L’iPod est pourtant un baladeur très limité avec une qualité de son médiocre !? Ben à coup de publicité et de manipulation des foules pardi ! Alliez innovation et matraquage publicitaire et vous avez … pom pom popom : Apple.
En même temps, quand plus de 90% du marché de l’ordinateur individuel est dominé par Crosoft, il faut bien vous demander : quelle population déçue du PC pourrais- je bien conquérir ? Et biens ciblons la niche du bobo adepte de beaux objets, de belles interfaces et de simplicité. Celui dont la femme a une new beatle. Ayé, vous le remettez ? Oui, c’est celui qui peut mettre le prix et qui veut un appareil bien fini sans avoir à se poser de question… Du tout. Et tant pis si l’appareil, l’OS et la marque sont bourrés de vices, il a du charisme, et ça, ça n’a pas de prix (?).

Apple applique des politiques anti-concurrentielles, mais il le fait bien.

Un truc amusant avec Steve, c’est qu’il ne fait pas de publicité, il prêche. « L’iPhone ne supportera pas Flash ! Adobe (l’éditeur) est un naze ! jamais, je vous dis ! » hurle le grand gourou. Ben ouais, sauf qu’il omet de dire que Flash, ben il le supporte sur iMac dans son navigateur Safari. Il oublie aussi de dire que Flash est suffisant pour faire des applications animées avec de belles interfaces et que ça pourrait bien concurrencer l’AppStore.

Tiens, tant qu’on en est à causer AppStore, en achetant un iPhone, vous acceptez la traditionnelle dictature d’Apple qui doit faire friser de colère le moins hippie des défenseurs de l’open source (celui qui s’oppose au bobo ?). Apple se réserve le droit de juger votre application et de décider si elle a le droit de siéger parmi les élues. Et en la matière, la loi c’est eux. Point.

On se rappellera le cas du navigateur Opéra qui a mis 20 jours avant d’être autorisé. Dilemme : ne pas autoriser un navigateur concurrent, ça fait mauvaise presse. L’autoriser, c’est une faille potentielle dans le modèle marketing : imaginez qu’il gère le flash !
Et ça, c’est un premier exemple. Apple ne pourra pas cacher bien longtemps son verrouillage derrière une promesse de sécurité. Son succès croissant finira par l’obliger à confronter en pleine lumière ses intérêts et celui du public.

Une citation de Benjamin Franklin levée par notre cher Dju me revient à l’esprit : « Quiconque sacrifie sa liberté pour plus de sécurité ne mérite ni l’un ni l’autre, et perdra des deux. » Sauf que cette phrase a été utilisée  par Dju dans un autre contexte : la défense des libertés contre le filtrage et de la censure amenés par Hadopi. Pensez-vous qu’un utilisateur d’iPhone sacrifie sa liberté pour du confort d’utilisation ? Je vous laisse y réfléchir. Imaginez le modèle iPhone appliqué sur vos PC et le mouvement que ça soulèverait.

Apple, le petit Microsoft

Un Mac n’a pas de virus, un Mac ne plante pas, un Mac sent bon et ne pète pas (y’a qu’à voir leurs pubs). Enfin, des virus, il en a tout de même quelques uns, mais la vraie question est : qui va s’intéresser à une machine qui représente une fraction des ordinateurs peu stratégiques du parc informatique mondial ?

Il faudrait balayer devant sa porte avant de se moquer ouvertement et avec arrogance de Microsoft. Prenons l’exemple Firefox. Fort de sa popularité, Mozilla a vite découvert que le Renard de Feu aussi, avait des failles à corriger. Plus l’exposition est grande, plus les risques le sont aussi. Le possesseur d’un Mac se lèvera un matin avec une machine enrhumée. Il faut juste attendre qu’un vil hacker se réveille en se disant « hé, mais y’en a un paquet des Mac maintenant ! ».

Apple ne peut pas encore concurrencer les OS PC.

Je vois mal Apple devenir le premier vendeur d’ordinateurs :

1. Ils n’ont jamais réellement eu pour but d’intéresser les développeurs, les informaticiens et pas même les employés. Il faut quand même se rendre compte que leur traitement de texte, c’est… Microsoft Office. Quant à l’offre serveur, elle est ridicule mais bien emballée. Leur coeur de cible, c’est le loisir, l’artistique. Pas dit qu’ils aient les moyens voire l’envie de s’attaquer aux mastodontes présents en entreprise.

2. Si Microsoft est critiqué pour ses abus de position dominante avec l’intégration par défaut d’Internet Explorer, que penser d’Apple qui fournit tout un tas d’outils multimédias ? Je me ferais discret à leur place.

3. Le problème de l’innovation, c’est qu’il faut avoir des idées. Et Apple a bien failli passer à la trappe par manque d’idées à la fin du dernier millénaire. C’est un peu dangereux, d’autant que depuis l’iPhone, aucune nouveauté marquante n’a vu le jour. Apple me semble fragile, bien qu’aujourd’hui leur image (solide elle) semble suffire.

Concluons.

Voilà pourquoi je n’aime pas Apple. Je n’ai rien à priori contre le matériel qu’ils utilisent et la qualité de leurs produits. Je n’aime pas l’hypocrisie dont ils font preuve ni le groupe de moutons qui les suivent pour leur bonne bouille (là je vais devoir m’excuser auprès de beaucoup de mes connaissances… :)). Personnellement, je retourne dans la bergerie Microso… Tiens, l’herbe a l’air plus verte dans la prairie Google.

Spi, infidèle.

PS : Allez, faites-moi changer d’avis 😉

Spi

Tombé de l'arbre de l'évolution, tente vainement de rattraper son retard. Se rassure en surfant sur les skyblogs.

Les derniers articles par Spi (tout voir)

Commentaires FaceBook

commentaires

9 Responses to J’aime pas les pommes

  1. dju dit :

    A ce sujet, j’ai lu ce papier (je pris pour que ton wordpress ne me censure pas mon lien… ) « Pourquoi je n’achèterai pas un iPad » ici : http://www.framablog.org/index.php/post/2010/05/29/ipad-pourquoi-je-ne-l-acheterai-pas

    On y trouve un chouette pugilat entre les moutons et les libriste qui ne manque pas de piquant… (j’ai en tête un M. « modagoose » que j’ai trouvé brillant.).

    Juste pour troller eu…. rebondir sur ton argument de la sécurité… je veux bien entendre que l’ « exposition est grande », l’exposition est toute relative. Disons que les sites les plus visités au monde (genre, je sais pas eu… Google ? Facebook ?) qui drainent par jour le plus d’attaques potentielles via des milliards et des milliards de requêtes… et bien je mettrai ma fesse à couper (aïe) que ce ne sont pas des serveurs web IIS… fin je peux me tromper. On se demande pourquoi ils ont fait ce choix. 😉

    @pluch.

    • Spi dit :

      Ouh, c’est long, je me le lirai à tête reposée 🙂

      Je pense que ta fesse s’en sortira indemne. J’imagine que les serveurs webs de Google sont « optimisés » et par conséquent plutôt propriétaire, c’est à dire faiblement exposés en fin de compte.
      Je crois que leur choix de ne pas utiliser IIS a plusieurs sources : le côté serveur web ultra spécialisé (que je viens de mentionner) et une stratégie logique d’indépendance vis à vis des produits concurrents.

      Cela dit, je ne dis pas ici que IIS est le meilleur serveur web, hein 🙂

  2. dju dit :

    tiens, ton blog n’est pas à la bonne heure ni à la bonne date… (7h55 au lieu de 8h55 dans mon post précédent, 1er Juillet au lieu du 2). Comment tu vas faire pour corriger ça ? 😀

    Tiens pour info, wordpress 3.0 fait multi-sites. Je pourrai t’en installer un à la « maison »… pour tester.

    • Spi dit :

      Ben WordPress.com ne gère pas l’ajustement de l’heure d’été. Il devrait être à l’heure cet hiver…

      Ah, tiens, pourquoi pas te sous louer un WordPress… A réfléchir tiens 🙂

  3. Lucky dit :

    Je suis tout a fait d’accord avec toi !!! Apple, a part du matraquage médiatique, n’a rien d’innovant. Pire encore, ce qu’il prone etre de l’innovation n’est rien d’autre que du retard comblé.
    Prenons par exemple la derniere version de l’OS pour l’iPhone 4. Notre pomme est tres fiere que dire que leur appli est multi-taches ! Wouaou ! Quel innovation … heu… retard. En fait, le multi-tache existe depuis longtemps… Prenons Symbian, maintenant NOS pour Nokia OS, est multi-appli… Aussi merdique soit-il, il etait en avance sur Apple.
    Aujourd’hui, je suis convaincu que l’herbe de Google est plus verte. Ayant plongé dedans, j’ai meme l’impression que la prairie est plus grande …

    • Spi dit :

      L’herbe est toujours plus verte dans le pré d’à côté. Celle d’Apple, c’est du gazon en plastique, ça attire l’œil, mais c’est dur à mâcher. ^^

  4. Lucky dit :

    Je ok avec Dju ! Sauf que pour moi la date fonctionne : nous somme bien le 02/07/2010 … En revanche, l’heure … Soit je suis arrive au bureau trop tot, soit tu retardes !!!

    • Spi dit :

      Héhé, c’est marrant ça. Quand je disais que lorsqu’Apple serait trop sous les feux de la rampe, les gens commenceraient à le voir sous son vrai visage. Ben on dirait que ça vient ^^

Laisser un commentaire