Terrorisme : Comme aux USA, un prétexte à la censure.

Suite à la tuerie de Mohammed Merah, notre fabuleux président a encore une fois démontré sa grande connaissance des moyens de communication modernes. Attention, ça pique les yeux :

« Désormais, toute personne qui consultera de manière habituelle des sites Internet qui font l’apologie du terrorisme ou qui appellent à la haine et à la violence sera punie pénalement. »

Bien entendu, c’est encore une fois une esbroufe et un coup de pression aux terroristes en herbe – espérons qu’ils apprécieront le geste – mais c’est aussi une magnifique façon de légitimer la Loppsi et  de renforcer le contrôle du Net. On reconnait bien là notre leader charismatique qui ne perd jamais le nord.

Quelques réflexions :

  1. Que je visite des sites terroristes ne fait pas nécessairement de moi un terroriste. Je suis peut être un journaliste ou un citoyen curieux ?
  2. Je me demande bien quelle loi j’enfreins en lisant Mein Kampf ou la recette pour créer de la dynamite.
  3. Les terroristes sont comme les pédophiles : habitués à agir de façon discrète.
  4. Il est vraiment temps de changer de président. J’espère qu’il ne se servira pas de ça pour se faire mousser.
Albert le moustachu a dit : « Le problème aujourd’hui n’est pas l’énergie atomique, mais le coeur des hommes. » Remplacez ça par Internet et vous aurez tout compris…

Spi

Tombé de l'arbre de l'évolution, tente vainement de rattraper son retard. Se rassure en surfant sur les skyblogs.

Commentaires FaceBook

commentaires

Laisser un commentaire