Combien pour votre âme ?

En théorie, vous êtes de bonnes personnes (j’irai presque jusqu’à dire que moi aussi, mais comme il m’arrive parfois de souhaiter votre mort à tous, j’hésite). En théorie, nous ne ferions pas de mal à une mouche sans une raison valide (par exemple, elle a chié sur un carreau). En théorie, nous défendons des valeurs qui prônent le respect de l’Être Humain. En théorie, jamais personne n’aurait l’idée saugrenue de vendre ses enfants. En théorie, personne ne serait assez salop pour dénoncer des gens de confession juive à d’autres qui veulent en faire du savon. En théorie, on est gentil. En pratique, on est quand même une belle bande de petits tarbas.

En France, depuis 70 ans on a rarement été confronté à ce choix : améliorer son existence au détriment de celle de quelqu’un d’autre. C’est tant mieux, mais quand ça arrive, on constate qu’on a pas évolué d’un iota en un siècle. Nous sommes des bêtes : « L’homme est un loup pour l’homme », dit-on ?

Question donc : quelle est votre limite ? Combien de rouble faudra-t-il vous donner pour que vous noyiez un chiot ? Rouleriez-vous deux fois sur une petite fille pour éviter de payer son handicap ? Bien sûre que non !

Pourtant, vous avez sans doute un prix. Et peut être moins élevé que ce que vous avez en tête. Alors, feriez-vous mieux que ces gens ? :

Vous savez ce qui m’a poussé à écrire ce post ? C’est une bête sollicitation par e-mail d’un site qui me proposait de poster un publi-communiqué en échange de visibilité sur leur site. Je me suis alors demandé à partir de quelle somme d’argent je céderai. Mais rassurez-vous, car si certains font clairement passer l’argent avant tout, ce n’est pas le cas de la majorité (parait-il).

Allez, je sens que vous avez besoin de retrouver foi en l’humanité (en anglais) :

Illustration par Liol.

Spi

Tombé de l'arbre de l'évolution, tente vainement de rattraper son retard. Se rassure en surfant sur les skyblogs.

Commentaires FaceBook

commentaires

Laisser un commentaire