Et si on faisait du Raspberry Pi un player multimédia ?

Aujourd »hui, je vais vous parler d’une trouvaille honteusement pompée à Jefflec. Mais après tout, il a commandé un Raspberry en suivant mon illustre exemple, alors ce n’est que juste retour de bâton dans sa g… des choses. 😛

L’outil de préparation de la carte SD

L’idée est de voir ce que le Pi vaut en centre multimédia. Le candidat du jour est RaspBmc.
A terme, j’aimerais bien en faire une sorte de radio réveil et qu’il allume directement la TV sur une série ou une musique stockée sur le NAS. Mais ça, c’est un fantasme perso.

Allons-y. L’installation se fait simplement en téléchargeant un petit soft pour Windows ou Mac et Linux. La préparation de la carte est rapide, mais vous aurez besoin d’une connexion au web pour votre Raspberry. Il va télécharger le reste de son contenu tout seul comme un grand (ça peut être un peu long à booter après la découverte du DNS). Comme tout est téléchargé, ça peut prendre une dizaine de minutes…

Patience…

Des premiers moments se dégage une bonne impression de professionnalisme. Pas de problème de caractères accentués, ni d’erreurs au beau milieu d’une lecture. Etrange, j’attends le piège.

Premières impressions :

  • Au début, ça rame un peu à cause des updates, le CPU est au taquet. A voir ce que ça donne une fois en vitesse de croisière.
  • Bonne surprise : l’UPnP est très bien supporté et je peux lire le contenu du NAS. Utile, puisqu’on ne mettra pas grand chose comme film sur une carte SD.
  • Le serveur est contrôlable à distance en HTTP.
  • L’interface est fluide hors vidéo HD. Une fois ramenée en 720p, ça ne rame plus (comme la freebox).
  • Le HDMI porte la piste audio.
  • Pas trop de mal à lire un MKV en 720p, mais impossible de lire un WMV en 720p comme on pouvait s’y attendre.
  • Fonctionne avec la télécommande Android XMBC.
  • Le HDMI-CEC (AnyNet chez Samsung) permet de configurer la TV pour utiliser la télécommande de la TV pour contrôler le Pi et ça marche ! Il suffit non pas de se connecter à la source HDMI mais à la source HDMI-CEC nommée XMBC. L’interaction est assez poussée.

Bon, demain je lui regarde les entrailles.

Spi

Tombé de l'arbre de l'évolution, tente vainement de rattraper son retard. Se rassure en surfant sur les skyblogs.

Les derniers articles par Spi (tout voir)

Commentaires FaceBook

commentaires

Laisser un commentaire