Author Archives: Spi

SNCF : tu crains à tellement de niveaux…

Hello les gens ! Comme d’hab, pas le temps d’écrire sur le blog, mais je voulais vous raconter une tite anecdote. Vous connaissez mon amour immodéré de la SNCF, que ce soit l’entreprise ou ses cheminots ? Et bien ils ne m’ont pas déçu aujourd’hui, mais non : je ne vais pas vous bassiner avec les grèves là tout de suite.

Ce matin, il fait beau. Il y a encore 3 trains sur 4 sur ma ligne 2 jours après la grève mais je ne me pose plus de questions (je subis). Les conditions sont remplies pour prendre mon VTT et filer vers la gare, ce que je fais. Le train part à l’heure, j’ai de la place. Je note juste que la position des voitures « vélo » n’est jamais indiquée et qu’il est toujours difficile d’anticiper leur emplacement. Sinon, ça va, je ne râle pas trop. 🙂

Arrivé en gare d’Argenteuil, une dame crie : « Une dame fait un malaise, tirez le signal d’alarme ». Le temps de réaliser, un homme tire sur la poignée. Le signal reste abaissé, on attend qu’une voix rodée nous appelle et nous demande ce qu’il se passe. Il remonte et rien. Je tire à nouveau sur le signal : il remonte, toujours personne. Impossible de joindre le pilote de l’engin pour lui demander d’appeler les secours.

Un voyageur appelle les pompiers. Plus tard j’entendrai à la radio : « les voyageurs ont déjà appelé les pompiers, pas la peine de les contacter ». « Déjà », ben putain !

Un « gilet rouge », arrive en courant (enfin en trottinant). Je suis sorti avec le vélo, j’assiste à la scène de l’extérieur. Il n’est pas formé aux premiers secours, ses collègues arrivent : aucun geste pour aider ni même rassurer, rien : il reste vissé à son talkie.

Une dame crie dans le train pour trouver un médecin ou une infirmière : personne. Une secouriste accourt.

J’entends à la radio : « est-ce que le voyageur qui a fait un malaise est toujours dans le train ? ». Que personnellement, je comprends par : « ils ont évacué la personne, qu’on puisse faire repartir le train ? »

Avant l’évacuation, le temps de faire les soins & co, 30 minutes doivent s’écouler. En vélo, je ne peux pas prendre les autres Transiliens bondés. Six personnes sont sur le quai à côté de moi : elles sont venues exprès pour assister béatement à la scène (imaginez, la bouche ouverte).

Les pompiers évacuent. Je remonte dans le train, et je fais le point sur ce qu’il vient de se passer.

Il s’agit d’une histoire comme ça doit arriver souvent dans les gares parisiennes. Mais ça n’empêche pas l’empathie, l’information, la formation au secours, le respect des passagers. J’ai été impressionné par la passivité des agents. On va probablement me dire que tout est bien conçu et que je n’ai vu que la partie émergée de l’iceberg, mais fuck, j’aimerais pas avoir un problème dans un train !

Les choses à ne pas mettre dans ton CV

Dans un précédent article, je m’étais amusé à lister les défauts mythos des entretiens d’embauche. La plupart des gens avaient pour qualité la plus courante « la rigueur », et comme défaut, « le perfectionnisme »… Je ne sais pas pourquoi on continue à poser ce genre de questions en sachant que personne ne révélera jamais son pire défaut : « Hmm, je ne peux m’empêcher d’arracher les yeux de petits animaux avec des cuillères. Oui, c’est un défaut professionnel car j’aime aussi le faire pendant les heures de travail. Tiens, je vois que vous avez un chaton ? ».

Pour vraiment comprendre les candidats, il faut lire les CVs. Et là, on se rend compte de leur vrai potentiel :

On avait effectivement demandé un informaticien généraliste

Expérience professionnelle :
Cueilleur de cerises
Employé mise en rayon
Installateur TV
Manutentionnaire.

On aurait préféré C#

Mes points forts :
– Permis B.

Le suédois du sud

Nationalité : Suédois
Langues : courant : arabe, français, notions : suédois
Numéro de téléphone : +216… (indicatif de la Tunisie)

Le bon traduiseur

j’aimerais mettre en œuvre […] mon rigueur et précision en tant que traducteur technique […]. Je vous invite à consulter mon site professionnel, que j’ai conçu de A à B

Effectivement, on s’est bien rendu compte que le site a été conçu de C à Z par quelqu’un d’autre.

Nan, t’auras rien comme ça

Me suis senti obligé de le corriger :

et je veut des renseignement sur ce sujet.
et je veuxsouhaiterais des renseignements sur ce sujet.

Non, ce que tu veux vraiment c’est un cours de français.

La Terre est plate (si si)

Prenez le temps d’imaginer quelques instants que ce que l’on vous apprend à l’école est faux. Ouvrez votre esprit, soyez réceptif à des idées déviantes qui pourraient vous sembler saugrenues au premier abord : acceptez en particulier que la Terre puisse être plate.

Remarquez maintenant que vous n’avez jamais vérifié vous-même qu’elle était un globe. Vous avez été modelés pour croire sans jamais être critique à l’égard de la sacro-sainte Science. D’ailleurs, avez-vous déjà vérifié les calculs des scientifiques ? Vous n’avez pas vous-même de preuve de l’alunissage de l’Homme n’est-ce pas ?

Ca y’est, vous vous posez des questions, c’est un bon début. 😉

L’éveil

L’Internet libérant l’information, vous avez peut-être eu l’opportunité de visiter l’un de ces sites qui tentent de dévoiler la vérité aux masses abruties par l’information scientifique. Ils abordent de nombreux sujets qui nous amènent à douter de ce que l’on tient pour acquis :

  • L’Homme a marché sur la Lune ? Bullshit, c’est un film de Universal Studio !
  • La Terre est ronde ? Et ta mère ?
  • Les aliens ? Tous ces films (Iti, Star Traique…) sont des documentaires visant à faire accepter leur existence pour le jour J !
  • Les reptiliens ? Ils attendent leur heure dans les vivariums de Jardiland !
  • L’énergie infinie ? L’avenir que les groupes pétroliers tentent de nous voler !
  • La Terre creuse ? Jules Vernes et The Rock avaient tenté de nous prévenir !
  • Le Président ? Un reptilien illuminato-maçonnique dont le but est de nous contrôler !
  • Les chemtrails ? Des déchets d’hôpitaux balancés dans le ciel par les avions.
  • La Matrice ? Vous y êtes ! Prenez la pilule bleue (oui, c’est ça, le xanax).

C’est vrai, quand je laisse ça pèle-mêle, ça semble sot. Mais pourquoi ne pas porter un peu d’intérêt à ces théories ? Après tout, faire preuve d’ouverture d’esprit permet toujours (enfin souvent, parfois… Enfin c’est arrivé…) d’apprendre des choses. Regardez, ça a bien marché avec les véganes… 😉

Bande annonce :

Aujourd’hui, on va se concentrer sur la théorie de la Terre plate. Voyons de quoi il s’agit.

Depuis toujours, nous cherchons à comprendre notre environnement. Naturellement, en jetant un premier coup d’oeil à droite et à gauche, on pense d’abord que la Terre est plate et on imagine son petit monde en fonction. Mais assez vite, des « scientifiques » comme Pythagore se penchent sur la question, observent le monde et commencent à conclure que la Terre pourrait bien être ronde. Nous sommes alors en 500 avant J.C. et comme dirait feu Steve, « c’est une révolution ». Et le problème des révolutions, c’est que ça fait chier : quand vous avez déjà tout bien rangé et qu’il faut tout recommencer, tout le monde n’est pas prêt à suivre.

Cette guéguerre se poursuit inlassablement à travers les âges pour finalement s’essouffler à la fin du XXème siècle avec la présentation de preuves scientifiques « irréfutables » d’une Terre « globique ». Voilà, c’est terminé, un camp a enfin gagné. Pourtant, le feu se ravive en 2004 « grâce à » Daniel Shenton qui ressuscite l’organisation « Flat Earth Society » grâce à Internet. Et vous le savez, Internet est un fabuleux vecteur de communication qui permet de partager sa connaissance, qu’elle soit bonne ou… très bonne.

Nous voici donc avec le retour des débats qui aujourd’hui ne portent plus sur un échange d’arguments et de preuves mais sur le fait que la « Science » nous ment éhontément pour nous cacher la Vérité vraie.

Pourquoi nous le cacher ?

Pourquoi ? Les puissances maçonniques ont leurs raisons :

  • Pour maintenir une certaine légitimité. Car pendant la guerre froide, les gouvernements ont monté de toutes pièces le premier alunissage. Ils auraient eu l’air bien cons perdu leur légitimité ensuite à expliquer qu’il ne pouvait pas aller sur la Lune parce que « y’a un dôme qui les en empêche ». Imaginez l’effet dévastateur qu’une telle révélation aurait eu sur vous, pauvre créature apeurée.
  • Pour cacher la vérité de la Bible. Probablement pour la décrédibiliser, mais j’avoue je ne sais pas trop pourquoi.
  • Pour la puissance et l’argent ! En siphonnant le budget d’un prétendu programme spatial et en interdisant au monde de profiter des ressources de l’Antarctique, on garde tout pour soi comme de bons petits grippe-sous. Bon, il faut quand même prévoir un budget com’ pour falsifier des photos et vidéos de la NASA mais ça a l’air avantageux quand même.

Et concrètement, ta Terre plate elle ressemble à quoi ?

Une hypothèse de Terre plate.

Pour commencer, tout le monde n’est pas vraiment d’accord sur la composition de notre univers… On sait juste, essentiellement grâce à quelques expériences personnelles, aux textes saints (bien plus fiables qu’Internet) et à une grande capacité à douter que la Terre est plate, point. Cela dit, un consensus semble se dégager : l’Antarctique ne serait pas un continent fini qui flotterait sur un pôle sud imaginaire, mais une haute barrière entourant nos continents.

Carte de la Terre plate dessinée par Orlando Ferguson en 1893.

Dés lors, il serait impossible de s’aventurer trop loin car en s’éloignant du soleil qui survole notre disque, car fait pas chaud. Mais en théorie, avec un bon Damart, on devrait pouvoir trouver d’autres « bassins aliens ». Allez savoir d’ailleurs si ce n’est pas déjà le cas.

Des preuves !?

Mais mon jeune ami, des preuves il y en a à foison. Cherche donc « Terre plate » dans Google ! Petit florilège :

Le logo des Nations Unies ressemblent à la vraie Terre (la plate)
Un clin d’œil ironique de l’ONU qui signifie en gros qu’ils vous entubent depuis 1945.

Le drapeau de l’ONU.

Les photos sont trop facilement manipulables pour croire que celles de la NASA sont réelles.
Regardez nos preuves à nous :

Une preuve exempte de tout montage.

La gravité est une supercherie !

Souvent, les platistes nient l’existence de la gravité. Il s’agit tantôt d’une histoire de pression tantôt d’une accélération continue du plateau terrestre. Quoi qu’il en soit, la gravité c’est n’imps’.

De ce fait :

  • il est impossible que le centre d’attraction de la Terre soit situé en son noyau.
  • La gravité ne peut donc être que verticale en un point du globe, ce qui fait que les océans ne peuvent pas tenir sur les côtés, ils devraient couler.

La gravité, c’est nawak.

Démonstration par un intellectuel qui prend un vol avec un niveau à bulle…

Selon lui, sa bulle devrait aller d’un côté en suivant la courbure de la Terre. Mais non ! Complot. COMPLOT DE LA BULLE ! Ce serait si simple si on pouvait parler de gravité, mais du coup non et pof, complot.

La terre, la lune, les planètes

L’Univers visible serait un dôme. Les planètes seraient des textures sur ce dôme et même la Station Spatiale Internationale serait une projection de la NASA dessus.

Quant au soleil, ce serait une sorte de spot accroché à la voûte céleste. Et s’il se couche à l’horizon c’est un simple effet d’optique. Cocasse quand on sait que le même « effet d’optique » est vu comme un complot lorsqu’il est utilisé pour justifier que la Terre est ronde.

Le soleil sur une Terre plate.

 

 

Les gouvernements nous mentent !

Entre deux mensonges sur Roswell et le glyphosate, les Etats prennent quand même le temps de fomenter des histoires dignes de vicieux Netflix, dans le but de nous faire croire que la Terre est toute rondelette. Sont pleins de ressources les salauds, car maintenir le mensonge du Globe nécessite une coopération internationale jamais atteinte ainsi qu’un budget colossal (surtout que la NASA publie des dizaines de médias chaque jour). Ca serait probablement plus simple d’admettre leur crime une fois pour toute via un tour de passe passe façon série de science-fiction : « ça alors, maintenant y’a un dome alors qu’avant y’en avait pas ! Etonnant, non ? »

Ici, pas vraiment besoin de preuve, tout le monde sait que le gouvernement te ment et te surveille (il sait pour cet onglet porno, il sait…).

L’horizon est plat !

Bon, ben là c’est irréfutable, rien à ajouter… A part peut-être que la Terre est vaste. Ce n’est pas parce que tu ne perçois pas la courbure qu’il est plat.

Des scientifiques eux-même affirment que la Terre est plate

Oui, bon, la proportion doit être la même que ceux qui ne sont pas d’accord avec le changement climatique. Mais un jour on se rendra compte qu’ils avaient raison (ou pas).

Des vidéos sur Internet !

Vu que le retour des platistes est dû à Internet, il est bien naturel qu’ils citent sans arrêt YouTube. Le problème est toujours le même : on remet en cause la crédibilité de ce qu’on apprend à l’école (ce qui est bien) pour accepter sans vérifier les théories aux provenances obscures. Généralement, leurs raisonnements se tiennent à peu prés si l’on ne creuse pas, mais assez vite, à part une volonté farouche de croire, je ne comprends pas ce qui peut bien les convaincre.

Au final…

Le platiste reproche à la Science d’être biaisée et ne tient aucun compte de cette biatch (à part pour poster des vidéos sur YouTube, là, la science c’est bien). Il avance donc des preuves qui ne sont jamais vérifiées scientifiquement. Il vous demande juste d’y croire… religieusement.

On se retrouve alors dans un état assez marrant dans lequel :

  1. les preuves affûtées au fil des ans des scientifiques ne sont que des « montages grossiers »
  2. les arguments platistes…
    • n’ont pas besoin d’être prouvés (Dieu Inside),
    • sont vérifiés par des démonstrations approximatives,
    • sont des théories (mais déjà meilleures que celles de « concons » comme Darwin) donc on n’a pas encore toutes les clés

Preuve qu’il n’y a pas de satellites.

En gros l’argumentaire c’est un peu :

Hmm, le soleil c’est un spot lumineux, pourquoi ? Parce que ça nous arrange, Dieu est d’accord. Et aussi, ta gueule.

Du coup, ça donne des modèles de Terre plate très rigolos avec des dômes, des fuites d’eau, des projections nocturnes de l’ISS, des murs façon Game of Thrones, etc. Difficile de justifier tout ça, sauf à avoir la foi bien accrochée.

Comme vous le voyez, je ne suis pas très convaincu. Autant mettre en question le « système » c’est bien, autant se montrer aussi léger avec les arguments, c’est dommage. Vous pouvez mieux faire les gars. 🙂

 

 

Brancher un vieil ampli sur une TV récente.

Je ne suis pas un spécialiste, mais je vais partager mon montage pour la simple raison que je n’ai pas trouvé exactement les informations que je souhaitais sur le Grand Internet.

Déjà, faisons le point de l’installation, nous avons :

  • Un lecteur BluRay
  • Une TV récente
  • Un ampli Dolby Digital / DTS des années 2000
  • Un kit d’enceintes en colonnes

Tout irait pour le mieux si l’ampli était une de ces bestioles récentes blindées de ports HDMI. Dans ce cas, vous brancheriez le lecteur BluRay en HDMI à l’ampli puis l’ampli à la TV et on n’en parlerait plus. Mais voilà, on va devoir se tordre un neurone pour comprendre comment avoir enfin son home cinéma 5.1. 🙂

Les branchements

Notre ampli est un beau dinosaure, un Yamaha RX-V440RDS qui ne possède pas moins de 0 ports HDMI (pas plus non plus) : il va donc falloir le connecter à l’ancienne. C’est alors notre TV qui va servir de concentrateur et sur laquelle on va brancher tous les ports HDMI.

Le cul de l’ampli, sans port HDMI mais avec 6 entrées RCA, une entrée numérique coaxiale et surtout une entrée optique.

Tout d’abord, la partie classique : on branche les périphériques (ici juste le lecteur BluRay) sur la TV en HDMI.

Ensuite, la partie moins évidente : brancher la TV à un ampli. Ce dernier ne dispose que d’une entrée un peu moderne et commune avec la TV : une entrée optique (TosLink), c’est donc elle qui sera notre planche de salut. Pensez donc à vérifier vos propres entrées / sorties.

Voilà, c’est branché, on va s’occuper maintenant de la partie rigolote : les formats audio et les contraintes techniques !

BitStream et PCM

Ces noms barbares désignent des modes de transmissions audio sur vos liaisons (HDMI, optique…). Détaillons :

Le PCM

En numérique, l’audio est… numérisé et le PCM est un format plutôt brut de numérisation audio, sans compression. Par conséquent, il occupe pas mal de place.

Le BitStream

Le BitStream est un flux de données tel qu’il est enregistré sur la source, et la source est rarement en PCM : sur les BluRay, les données audio sont la plupart du temps compressées en Dolby Digital ou le DTS pour gagner de la place.

Choisir son format

Entre le PCM non compressé et le BitStream qui fait transiter DTS ou Dolby, que choisir ?

Pour la liaison BluRay HDMI vers TV ?

D’après ce que j’ai lu, je dirais peu importe, c’est au feeling car le HDMI supporte les deux formats : soit vous transmettez le PCM et donc des données décompressées à la TV, soit du BitStream et ce seront les données natives du BluRay qui transiteront. Ecoutez et faites-vous votre idée.

Et pour la liaison optique entre la TV et l’ampli ?

Un câble HDMI 2.0 sait transmettre des données à la vitesse fulgurante de 18 Gbps par seconde. Un câble optique Toslink est à 250 Mb par seconde, soit 72 fois moins rapide.

Sachant cela, voyons si un signal PCM gourmand peut passer par un câble optique. Partons sur un très bon son en 7.1 (donc 8) canaux en 192 Khz 24 bits (un CD étant en 44,1Khz 16 bits). Ca nous donne 8 canaux x 192 000 Hz x 24 bits = 368,64 Mbps. Yep, on est manifestement au-dessus des 250 Mbps.
La solution qu’ont trouvé les constructeurs ? Conserver le format PCM, mais le « downgrader » en stéréo. Naze, on oublie tout de suite. Notre dernier espoir : le BitStream. La TV transmettra donc un format compressé en Dolby / DTS à votre ampli.

Super, mais les formats aussi ont changé !

Dans les années 2000, on écoutait nos DVD en Dolby Digital ou DTS 5.1 et ce sont les formats gérés par notre vieil ampli.

Evidemment, les normes ont évolué et on trouve désormais du Dolby True HD et du DTS HD Master qui sont (ô joie) généralement rétro-compatibles. Pour citer un forum :

  • L’ampli décodera seulement le DTS core du DTS HD donc tu te retrouveras avec une piste DTS plein débit déjà très bien.
  • Avec le Dolby Digital True HD si le Dolby Core est dedans tu te retrouveras avec du Dolby 5.1 AC3, sinon ce sera en stéréo.

En gros, dans la plupart des cas vous conservez le son multi-canal.

Est-ce que ça ne vaudrait pas le coup d’investir dans un ampli neuf ?

Je ne sais pas vraiment, mais j’ai lu que la différence de qualité sonore n’est pas très flagrante entre du DTS et du DTS HD. Il faut déjà un bon équipement pour s’en rendre compte. En revanche, un ampli neuf vous évitera les prises de tête des formats puisque :

  1. Le débit HDMI est suffisant pour transmettre tous les formats.
  2. Il suffit qu’un des périphériques sache décoder les pistes audio pour envoyer le signal PCM à l’ampli.

Personnellement, je vais rester sur mon sympathique ampli. Juste parce que ça m’évite de dépenser 300 boules dans un nouveau. 😉

Les blockbusters de 2017 à ne pas manquer

Pour tous ceux qui n’ont pas vu passer la flopée de bandes-annonces de ces derniers jours, voici un petit tour d’horizon des bons gros blockbusters qui sortiront d’ici la fin de l’année et qu’il faudra absolument aller voir. 😉

Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2

26 avril 2017 – Starring : le bâton le plus mignon de l’univers.

Alien : Covenant

10 mai 2017 – « Vous en re-voulez ? Ca tombe bien, y en re-n’a » Ridley Scott.

Pirate des Caraïbes 5 : La Vengeance de Salazar

24 mai 2017 – Terminus du train.

Transformers 5 : The Last Knight

28 juin 2017 – Castorama présente…

Spideman : Homecoming

12 juillet 2017 – Encore un homme araignée, mais traité par Marvel cette fois. 🙂

Valerian

26 juillet 2017 – Le Cinquième Élément en plus cher (et probablement en moins bien).

Ça

20 septembre 2017 – IL est re-revenu.

Thor 3 : Ragnarok

20 octobre 2017 – Quand le Thor tue (merci).

Star Wars 8 : Les Derniers Jedi

13 décembre 2017 – Où l’on verra probablement Luke (et un peu la princesse Leia, mais pas beaucoup plus).

Allez, il est temps d’aller engraisser l’industrie du film !