Destiny, le jeu qui valait 500 millions

Bon beh. Depuis le temps que j’entends parler l’auteur du blog et qu’il me propose de lâcher un article dessus, c’est l’occasion ou jamais depuis qu’on a discuté vite fait de Destiny entre deux mails …

Mais si, Destiny ! On en a pas mal entendu parler ces derniers temps, surtout pour voir Actipognon Activision se pavaner devant le montant de folie investi dans le développement (et surtout le marketing, lourd, très lourd – mais ne le dites pas trop fort) du jeu. Vous n’avez pas pu passer à côté (sauf si vous vivez dans une grotte, mais dans ce cas vous ne pouvez probablement pas lire cet article donc je vais vous considérer comme quantité négligeable, n’y voyez aucune offense !)

Cliquez sur le bouton « Lire l’article en entier » pour lire la suite (ou passez votre chemin et perdez-vous dans les méandres de ce lieu mal famé !)

10_1_Guardians_2_shot

Eh oui ma bonne dame, c’est que 500 millions USD pour un jeu, on commence à doucement tripoter les budgets de certains des plus gros films hollywoodiens (en tout bien tout honneur hein)…

Du coup il était clair que l’éditeur ferait du bruit sur le nombre de ventes dès la sortie, histoire de clamer haut et fort qu’ils en ont, et qu’ils le font bien, toussa (ce qui a entraîné quelques vannes entre Activision et Ubisoft concernant l’éternel « C’est moi qui en ai vendu le plus nananère« )

Mais passons sur la guéguerre entre éditeurs… Les sous c’est bien, savoir ce que le jeu vaut, c’est mieux !

Ah, avant de me prendre une volée de bois vert et déchets divers (organiques ou non), je précise que ce qui suit n’engage que moi et ne reflète pas nécessairement l’opinion toute à fait particulière du proprio de ce blog.

Et pour préciser (tant qu’à faire), je ne parlerai ici d’une version PS4 donc en 1080p sur un écran HD (parce que le 1080 sur le CRT à mamie, ce n’est pas certain qu’on s’en rende bien compte, mais cet avis n’engage que moi). Je n’ai pas testé les autres. Du tout. Pas la peine de venir m’en parler ! Bouh !

Et je le signale également, comme ça la gueulante passera une bonne fois pour toutes que l’abonnement PSN / XbLive est ob-li-ga-toi-re. Hop, ça c’est fait. Comme ça vous saurez dans quoi vous vous engagez.

Un jeu à 500M, qu’il est beau, qu’il est profond (hum) !

Bombardé direct dans le jeu avec des explications sommaires on arrive assez vite à la conclusion que « C’est l’histoire d’un gentil machin en forme de boule blanche qui vient, c’est la fête, ensuite sa vilaine Némésis ténébreuse le retrouve et c’est pas cool. On va donc devoir faire avec ». Le blanc, le noir… C’est très manichéen tout ça…

Ok, niveau profondeur et originalité du background on a fait mieux, c’est clair. Tirons donc un trait là-dessus pour le moment. Parce qu’à l’usage, il s’avère vite que le mode histoire est au mieux assez sommaire, au pire bien trop court. Mais bon, le jeu vient de sortir, accordons lui au moins la possibilité de s’étendre puisque les choses ne sont pas trop fermées (dans un futur DLC facturé au prix d’1/10 de votre âme).

Niveau visuel/sonore par contre, ben pour moi c’est quand même une sacrée claque.

La direction artistique (DA) est (à mon sens) superbe. La profondeur des décors et du ciel sur les différentes planètes est juste énorme. C’est… c’est juste super beau, difficile de s’étendre sans radoter. La bande originale (BO) est elle aussi très travaillée, bien que parfois un peu absente, ce qui est dommage.

Les effets sonores du jeu. Comment dire… C’est un FPS hein, ça fait pan pan /pioupiou / boum selon les armes, normal. Mais rien de bien dérangeant.

Les doublages sont… corrects. Je n’aime personnellement pas trop les voix des persos jouables mais on n’a pas à les subir trop souvent donc ça passe encore (en VF – j’ai pas testé la VO). Au pire on coupe le son et on active les sous-titres.

Le doublage du spectre est quant-à-lui assuré par le doubleur français de Peter Dinklage (mais si, vous savez, le nain pervers et obsédé qui traîne avec des dames qui attendent le bus – sauf qu’il n’y a pas de bus – dans Game of Thrones). Dinklage a pour sa part doublé la VO si ça vous dit. Moi j’aime bien, ce robot me rappelle un peu Weasley dans Portal 2 (sans la débilité profonde et la tendance aux gaffes)

Jouabilité et gameplay… et le loot dans tout ça ?

Niveau contrôles/maniabilité, le jeu est assez bien pensé, quoique le fait (sur ps4 donc) de devoir appuyer sur le stick gauche pour courir mène au mieux à une fatigue/crampe de la main, au pire à des gros missrun en PvP (ce qui fout quand même la haine quand ça foire une visée et que le kill vous échappe/écharpe, au choix) quand la tension est a son comble et que vos petits doigts pressent la manette de toutes leurs forces ! (pauvre manette)

Niveau PVE, le mode histoire est, comme dit plus haut, assez court. Je ne pense pas faire partie des dieux du FPS donc j’ai quand même eu l’occasion d’en profiter une bonne dizaine d’heures (à la louche) sans pour autant rouler dessus mais les habitués iront probablement plus vite.

Niveau difficulté, encore une fois je rentre dans la case « joueur moyen » et là clairement, mon ressenti c’est que le jeu n’est pas facile. Surtout pas en solo.

Les missions sont prévues pour 1-3 joueurs, mais si comme moi vous n’avez pas d’amis (le premier qui se paye ma tête aura de mes nouvelles) ou à la rigueur de connaissances jouant sur ps4 à ce jeu, la seule solution c’est de prendre des niveaux d’avance sur celui indiqué (parce que oui, en fait il n’y a pas de cross-plateforme. Du tout. Pas même entre les deux générations d’un même constructeur. Pratique).

J’en viens à un point qui a son importance. Le stuff / loot est hyper important. Les dégâts des armes et les stats de l’équipement décideront facilement des passages faisables ou pas (en tout cas pour les joueurs normaux). Et ce qui est flagrant dans Destiny, c’est que du loot, il y en a peu. Très peu. Et du bon encore moins. Et ne comptez pas sur un éventuel commerce ou bourse aux échanges, même entre amis/joueurs du même clan/du même groupe. Il n’y a rien de tel dans Destiny. Seule solution pour se stuff : le farm, qui est totalement injuste pour le moment donc. C’en est limite frustrant parfois (vachement souvent en fait). Les habitués du loot facile détesteront.

Le loot dans Destiny... on est bien loin des canons de Diablo 3

Frustration qui sera encore pire pour les joueurs de Diablo, habitués à ramasser du loot à la pelle au point de laisser pas mal d’items par terre « parce que ça bouffe la place dans les sacs ». Sur Destiny, mon sac est encore plus vide que mon compte en banque pendant les soldes Steam. C’est dire…

Soyons tout de même honnêtes, Un patch est prévu pour dans les jours à venir* histoire de corriger ça, mais à l’heure où j’écris cet article, jouer seul sans avoir du stuff/lvl en avance, c’est chaud. Et trouver des items qui s’avèrent daubesques au possible, c’est rageant.

Pourtant, une fois le niveau max atteint avec de l’xp (lvl 20), il reste 10 lvl de possibles. Ceux-là sont atteints en équipant du stuff avec de la « lumière » dessus. Cette lumière fonctionne comme de l’xp standard, sauf qu’elle est accrochée au stuff une fois le lvl 20 atteint.

Moralité, pas de stuff, pas de lumière, pas de up de lvl. Attention aux pièces que vous changez donc, une perte de « lumière » peut carrément entrainer une perte de niveau.

Et c’est là que jouer seul se révèle encore une fois assez difficile pour certains passages, voire assez frustrants pour d’autre.

Parce que si les instances permettent de matchmaking (groupage automatique avec 2 autres joueurs eux-aussi en file d’attente), les quêtes/missions/instances/etc se font sans. A vous d’avoir votre groupe fait avant de tag. (D’où l’utilité d’avoir des amis)

Le système de factions est pour le moment assez sommaire (2 basiques + 3 factions à la carte + 1 temporaire actuellement). Monter de niveau dans une faction permet de leur acheter du stuff selon le niveau de réputation. L’achat passe par des « lumen » (monnaie standard account-wide) ou des marques récupérées en PvE ou en PvP.

Le PvP est nettement plus accessible. 5-6 modes de jeu différents existent (et comme je n’ai aucune mémoire des noms, je vais négligemment oublier de les préciser) :

  • Capture de zones (3) en 6v6 pour marquer des points (1er à 20 000)
  • Capture de point (1 à la fois) en 3v3 avec bonus s’il est conservé pendant 45 secondes
  • FFA à 6 : boucherie géante sur une map, c’est bourrin et ça va vite. Trop vite.
  • 3v3 classique (assez frustrant parfois)
  • Un truc qui a l’air d’être un 6v6, version king size du 3v3 donc
  • Et j’ai pas testé le dernier. Aucune idée de ce dont il s’agit

Un truc à noter, les niveaux/pv sont normalisés en PvP. Par contre les avantages des talents/bonus des armes sont conservés, donc si se pointer au niveau 5 donne techniquement des chances égales face à un lvl 28, dans les faits les bonus apportés par le stuff/niveaux sont quand même à l’avantage du plus gros.

Ceci dit c’est généralement court (15 min max) et les parties s’enchaînent bien, et ça reste assez accessible même aux plus mauvais (comme moi quoi). Ce qui fait que même les déculottées les plus monumentales ne durent pas (et plus elles sont violentes, moins elles durent ! que la vie est bien faite ! Notez que je déclinerai toute responsabilité si vous avez l’esprit mal tourné et que vous interprétez mes propos ou que vous les lisez hors-contexte)

Moi qui ne suis pas spécialement fan de PVP en général, ici ça s’avère assez fun au final. L’utilisation des « SUPER » (sous timer) permet à chacun d’avoir son moment de puissance et d’être complètement abusé l’espace de quelques secondes, et c’est assez plaisant.

Je m’arrête là sur le fonctionnement et le contenu du jeu, autant laisser la joie des quelques découvertes, mais je pense avoir fait les grandes lignes.

Alors, Destiny, une révolution qui vaut ses 500M ?

Au final, et pour moi, Destiny est un jeu sympa. Joli, assez fun sur certains points, mais il ne mérite clairement pas l’appellation de « MMO » (ni commerce, ni chat, voilà de quoi tuer dans l’œuf les aspects économiques et sociaux du jeu.. Les seules interactions entre joueur comportent en tout et pour tout 4 emotes). Si on vous vend cet aspect du jeu, soit vous avez affaire à quelqu’un qui n’y connait rien, soit vous êtes en face d’un vendeur de la FNUC (pour ne pas la nommer) ou un truc du genre.

Ce jeu n’est en revanche pas du tout révolutionnaire, et si les aficionados de Halo retrouveront sans souci la patte du studio Bungie derrière ce jeu, les habitués des FPS « classiques » à la Battlefield/CoD auront peut-être une sensation de lourdeur dans les déplacements du perso…

Ce que vous y trouverez dépendra donc surtout de ce que vous en attendez. Si vous cherchez le truc de fou révolutionnaire newgen et j’en passe, y’a de fortes chances que vous soyez assez vite déçus. Si vous chercher une énième occurrence de CoD, je vous conseille presque d’attendre le prochain épisode annuel. Vous saurez exactement à quoi vous en tenir.

Si par contre vous cherchez juste un truc un peu sympa, assez nerveux et que vous êtes sensibles aux efforts faits sur une DA/BO, ben y’a p’têt des chances que, comme moi, vous soyez agréablement surpris, sans pour autant être complètement retournés. Le jeu reste somme toute assez classique (et parfois un poil répétitif pour le moment ?), mais pas désagréable.

Mais bon, le jeu est jeune, le studio a l’air d’avoir des idées et ils ont quand même pas mal d’expérience. Pour une première mouture c’est plutôt pas mal je trouve. Espérons que le temps apportera quelques bonnes choses et surtout du contenu, parce que c’est probablement ce qui fera le plus vite défaut… On verra. Y’a moyen, y’a quand même du potentiel, vu que rien n’est vraiment fermé.

Reste à voir le prix des douloureux DLC liés à cette mode affreuse du « jeu en kit », parce qu’on va probablement s’en manger un paquet (et à moins qu’ils valent leur tarif, les DLC inutiles facturés au prix fort, c’est juste dégueulasse. C’est dit)

Et sur ces bonnes paroles, je me sauve. Ayant encore pondu un pavé, j’ai bien peur que l’auteur tyrannique et malsain des lieux ne réalise que j’occupe de l’espace disque.

See ya pour une prochaine review, peut-être, un jour (ou pas ?)

*en réalité, le patch est passé live entre la rédaction et la publication de cet article (le 01/10 au soir, référence 1.0.2 pour ceux qui cherchent le numéro. Mais comme je suis une grosse feignasse, je me contente de mettre une jolie étoile pour signaler cet état de fait. Oui, c’est de la flemme, mais j’assume totalement.

Rak

Rak

Ne vous trompez pas, Rak n'a rien d'humain. Rak est le produit d'Internet. Rak n'a besoin que de 220V, de Wifi et de chips pour survivre (son entourage lui conseillera toutefois une douche hebdomadaire).
Rak est en train de dresser les chats d'Internet à conquérir le monde et ce projet l'amènera à se mettre sur la route de Spi, un jour. L'apocalypse approche et elle sent la pisse de félin !
Rak

Les derniers articles par Rak (tout voir)

Commentaires FaceBook

commentaires

3 Responses to Destiny, le jeu qui valait 500 millions

  1. Spi dit :

    Bienvenue à Rak qui fait ses premiers pas sur l’Internet 2.0 en tant qu’auteur. Si vous aimez, faites-lui signe, ça fait toujours plaisir (pas un doigt d’honneur SVP hein).

    Merci pour le compte rendu du jeu. 🙂

    PS : revoyez également la sympathique bande annonce du jeu ici : http://blog.northgate.fr/2014/09/09/aujourdhui-sort-destiny/

  2. eddymalou dit :

    Wheasley… C’est Wheatley s’il vous plaît. Et Spi sur ton commentaire c’est « en tant qu’auteur » pas « en temps »
    L’article ne me laisse pas ric-Rak donc c’est cool ! (Je sors)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.