J’veux ça !

Pour changer un peu des sujets abordés habituellement par le proprio des lieux, j’ai envie de partager un peu ce mélange de sentiments qui m’envahit à chaque fois que je fais un saut à la Défense le weekend (ou tout autre centre commercial d’envergure, je suis pas réfractaire aux autres).

Qui n’a jamais, au détour des allées, eu un coup de cœur pour un produit au tarif plus ou moins raisonnable ?
Qui n’a jamais pensé « Omg… j’veux ça ! » (feat. Paris Hilton@southpark) ?

S’ensuivent divers cas de conscience. Entre l’envie et la voix de la raison, ce genre de conflits intérieurs est souvent soumis à ma fidèle complice de ces moments là (elle se reconnaitra !)

Et finalement on se dit que non, c’est quand même pas bien raisonnable, y’a plus urgent, et puis est-ce que j’en aurai l’usage ? Est-ce que je vais le porter ? Est-ce que finalement ça ne va pas finir en objet déco, jamais utilisé, jamais touché ? Et on s’en va, on continue à faire le tour des magasins, profitant du calme relatif des lieux un dimanche matin…

Le temps passe et l’esprit cogite… Et finalement on craque, on se dit que merde, à quoi bon se casser la tête à travailler toute l’année si on ne peut pas se faire un petit plaisir de temps en temps ?
Et zou, retour en 4ème vitesse au magasin, grisé d’avance à l’idée de ce qui est manifestement un achat compulsif.

Et finalement, là ou on voit le génie des marketeux, c’est qu’en ayant acheté un truc, n’importe lequel, on trouve le moyen en ayant dépensé de se dire « Ah mais c’est génial, et en plus j’ai eu X% de remise ! »

Le truc de fou, c’est finalement de se dire que pendant les soldes ou juste les promos, non seulement on achète des trucs, mais en plus on a l’impression d’avoir fait des économies… en ayant dépensé.

Paradoxe, quand tu nous tiens … (ne pas analyser, ne pas analyser).

Ah et oui, vous vous en doutez, si j’aborde le sujet, c’est que je me suis fait avoir. Et le pire c’est cette satisfaction d’avoir l’objet convoité.
Et avec 5% !!! \o/

Rak

Rak

Ne vous trompez pas, Rak n'a rien d'humain. Rak est le produit d'Internet. Rak n'a besoin que de 220V, de Wifi et de chips pour survivre (son entourage lui conseillera toutefois une douche hebdomadaire).
Rak est en train de dresser les chats d'Internet à conquérir le monde et ce projet l'amènera à se mettre sur la route de Spi, un jour. L'apocalypse approche et elle sent la pisse de félin !
Rak

Les derniers articles par Rak (tout voir)

Commentaires FaceBook

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.