Le Quad c’est bien. Oui, mais…

Dans mon jeune temps (en 2006), j’ai eu l’occasion d’être bénévole dans une association de quad à Pelves nommée Team XTrem. L’association louait la carrière locale et proposait initiations et balades dans un environnement unique. Je ne sais pas si vous vous rendez compte du plaisir de quader dans une carrière.

A l’époque, je m’occupais du site web et de quelques initiations et ça commençait à tourner pas mal. Malheureusement, le projet finit par tomber à l’eau. C’est l’inconvénient des petites associations 1901 dans lesquelles aucun contrat ne nous engageait à quoi que ce soit.

De cette expérience, j’ai retenu plusieurs choses et je me suis dit que les partager ne serait pas une mauvaise idée :). Tout ce que je mets ici était valide en 2006 :

Question fréquentes :

Puis-je rouler sur une autoroute en quad ?
Non, les autoroutes et voies pour automobiles (panneaux bleus avec une voiture blanche de face) sont interdites aux quads.

Puis-je rouler sur les chemins de terre avec un quad non-homologué ?
Non, uniquement sur terrain privé, avec bien sûr l’accord du propriétaire. Donc si le chemin n’est pas privé, point de salut.

Quel est l’âge minimum requis pour faire du quad (homologué bien sûr) sur les voies publiques ?
Vous devez avoir 16 ans et être titulaire du brevet de sécurité routière (BSR) ou être titulaire d’un permis de conduire équivalent.

Quel est l’âge minimum requis pour qu’un enfant puisse faire du quad ?
Il n’y a pas d’âge limite imposé par la loi, mais les quads enfants sont limités à 50 cm3 et aux terrains privé. Les constructeurs préconisent de ne pas utiliser de quad avant 5 ou 6 ans.

Que risque un quadeur ou son passager surpris sans casque attaché ?
Une immobilisation du quad et un retrait de 3 points sur son permis de conduire.

Mon quad n’est pas homologué, est-ce que malgré tout je suis soumis à certaines obligations ?
Oui, le port du casque et une assurance sont obligatoires.

Je suis motard, j’ai déja fait l’enduro en moto, suis-je mieux préparé à l’utilisation d’un quad ?
Non, les motards sont souvent les plus casse-cou. Le maniment quad d’a rien de commun avec celui d’une moto.

Quelle est la vitesse maximale d’un quad ?
Ce n’est pas la vitesse qui est importante, mais le couple. Le quad n’est pas conçu pour la vitesse, il devient même dangereux.
Cela dit, la plupart atteignent 80 à 110 Km/h, et certain poussent jusque 180.

Mécanique ou automatique ?
Le quad méca a plus de niaque mais dans les franchissements, il faut continuer à gérer les rapports.
Pour une location, si vous ne connaissez pas les boites mécaniques, prenez un auto, ça vous évitera d’apprendre à passer les vitesses.
A ma connaissance, les modèles 4×4 sont tous automatiques.
Parmi les hauts de gammes (> 400 cm3), les mécas sont plus orientés course et les autos franchissement.

Quelle est la différence entre quadricycle lourd et léger ?

Extrait de l’article R311-1 du code de la route :

quadricycle léger à moteur : véhicule à moteur à quatre roues dont la vitesse maximale par construction n’excède pas 45 km/h, la cylindrée n’excède pas 50 cm3 pour les moteurs à allumage commandé ou dont la puissance maximale nette n’excède pas 4 kilowatts pour les autres types de moteur, le poids à vide n’excède pas 350 kilogrammes et la charge utile n’excède pas 200 kilogrammes ;

quadricycle lourd à moteur : véhicule à moteur à quatre roues dont la puissance maximale nette du moteur est inférieure ou égale à 15 kilowatts, le poids à vide n’excède pas 550 kilogrammes pour les quadricycles affectés au transport de marchandises, et 400 kilogrammes pour les quadricycles destinés au transport de personnes, la charge utile n’excède pas 1 000 kilogrammes s’ils sont destinés au transport de marchandises, et 200 kilogrammes s’ils sont destinés au transport de personnes, et qui ne répond pas à la définition des quadricycles légers à moteur ;

Conseils pour randonner :

Conseils issus du document Les 10 commandements du randonneur du site CODEVER.

1. Le tout-terrain se pratique sur les chemins et dans les sites adaptés.
Les limitations de circulation doivent faire l’objet d’un arrêté municipal ou préfectoral conforme à la loi. La restriction doit obligatoirement être signalée à l’entrée de la voie : panneau conforme au code de la route, barrière ONF etc.

2. Pas de hors-piste.
Il est rigoureusement interdit de sortir des chemins qui doivent généralement présenter au minimum la largeur d’une voiture.

3. Ne prenez pas la randonnée pour une compétition.
Comme sur une voie goudronnée, la vitesse excessive et le défaut de maîtrise de son véhicule peuvent être sanctionnés.

4. Soyez courtois avec les riverains et les autres randonneurs.
Les autres usagers viennent chercher le calme dans les chemins et peuvent être surpris pas votre passage. On croise les promeneurs au ralenti, et on arrête les moteurs le temps du passage des cavaliers.

5. Respectez les espaces naturels, les propriétés privées et les cultures.
Les cultures sont le gagne-pain des agriculteurs, et les espaces naturels sont notre bien à tous. Les respecter, c’est aussi préserver notre activité.

6. Respectez l’état des chemins et leurs abords.
Par définition, les chemins sont sensibles à l’érosion et aux conditions humides. En tenir compte, c’est aussi respecter les communes qui ont la charge de leur entretien.

7. Roulez avec un véhicule propre, conforme et silencieux.
La réglementation est la même sur route revêtue. La carte grise doit être en règle, et le véhicule doit être assuré, immatriculé, et muni des différents équipements conformes au code de la route : éclairage, clignotants, rétroviseurs…bannissez avant tout la pratique du pot d’échappement « bidouillé ».

8. Adaptez votre conduite et les équipements nécessaires aux conditions climatiques.
Les chemins peuvent présenter des conditions d’adhérence extrêmement précaires en fonction du temps. Il vous appartient donc d’équiper votre véhicule de façon adéquate et parfois de vous abstenir…

9. Respectez la réglementation.
Face à une barrière ONF, un panneau d’interdiction des véhicules à moteur conforme au code de la route ou signalant le caractère privé d’un chemin, changez d’itinéraire. En cas de verbalisation, vous seriez indéfendable et les amendes peuvent être très lourdes…

10. Soyez bien assurés.
Outre l’assurance de votre véhicule, il semble utile d’être protégé par une « garantie protection juridique », la compagnie fournissant un avocat en cas de verbalisation abusive.

Réputation :

Les quads n’ont pas toujours bonne presse. Comme souvent, c’est dû à une minorité de gus qui se montrent irrespectueux. Les moto cross ont eu droit aussi en leur temps à quelques levées de boucliers. Pour éviter ça, traitez les gens de la même façon que vous aimeriez être traités, soyez respecteux des personnes et de l’environnement (au sens large, pas juste écolo). Ralentissez à proximité de randonneurs, évitez de rester dans des zones où le bruit peut déranger.

A cause de notre image de délinquants, beaucoup de communes interdisent des voies (pourtant carrossables) aux quads. C’est difficilement justifiable, d’autant qu’il arrive que vous soyez totalement bloqués à cause de ça mais c’est un fait. Il y a des quadeurs cons, et des maires cons.

A nous de faire que ça change.

Sécurité :

Le quad n’est pas plus dangereux que la moto, cela dit on le sous estime beaucoup à cause  de ses quatre roues rassurantes.

Le minimum requis, même sur les circuits privés est le casque. Cependant, pensez aussi à vous équiper de gants, d’un blouson rigide, de bottes et d’un bon pantalon.

Rappelez-vous qu’un quad n’a généralement pas de différentiel à l’arrière. Ca signifie que les deux roues tournent à la même vitesse et ont tendance à déraper énormément.

Comme dans une voiture, vous ne connaissez pas les capacités du quad (accélération, virage, freinage) a priori. Allez-y mollo pour vous habituer.

Quelques liens :

  • Team Bout’s : une autre association plus dans l’événementiel qui organisait jadis les 12h du Pas de Calais à Pelves.
  • CODEVER : Association pour les loisirs verts motorisés.
  • Le magazine Le monde du quad.

Spi

Tombé de l'arbre de l'évolution, tente vainement de rattraper son retard. Se rassure en surfant sur les skyblogs.

Commentaires FaceBook

commentaires

9 Responses to Le Quad c’est bien. Oui, mais…

  1. Lucky dit :

    Oooooooooooooooh pas cool que ca a fermé… Ca arrive souvent malheureusement…

    • Spi dit :

      Oui, c’est vraiment dommage. D’autant que j’ai appris que même les événements officiels comme les 6h de Pelves ou les 12h du Pas-de-Calais se font ailleurs.

      Ce terrain est fantastique. Mais comme d’hab, quelques problèmes politiques font que ça coince aujourd’hui.

      • Lucky dit :

        Oui, c’est vrai. Les problèmes politique, qui sont très loin de la réalité, ne font jamais bon ménage avec les associassions de bénévoles. En plus, le quad, à tord, a mauvaise réputation : ça détruit, saccage et pleins d’autres trucs. Même si c’est faux, c’est l’image des hommes politiques et médiatique qui est gravé dans leur tête.
        Comme tu dis, c’est à cause d’une minorité que les quad ne sont pas bien vu, et c’est aussi a cause d’une minorité que les endroits carrossables ne sont pas exploitable… Un jour peut-être nous aurons un monde meilleur…

        • Spi dit :

          Ou pas… 🙂

          Parfois, je me dis que ce genre de décisions ne devrait pas être prises par des politiques sensibles aux vents du lobbyisme. Il faudrait de vraies études impartiales et menées scientifiquement. Et surtout que si l’on décide de retirer des libertés aux quadeurs, qu’on les compense équitablement pour qu’on puisse toujours pratiquer sans se sentir brider. Là, on est juste des bêtes noires…

          Vient un moment où un quadeur privé de sa liberté envoie valser les lois. Et c’est valide pour les d’autres domaines.
          Avant-hier, j’étais coincé entre deux routes interdites et une voie pour automobile. L’exaspération gagne et tu décides de t’épargner un détour de 3 bornes injustifié…

  2. titoque dit :

    http://www.dmoz.fr/sports/liberte-de-circuler-en-moto-dans-les-chemins/

    est oui grande nouvelle merci monsieur David douillet mais n’abusons pas de cette lois faire du hors chemins n’ai pas digne d’un bon quadeur les circuit sont la pour sa

  3. Spi dit :

    Bien le bonsoir, Esprit de Lee 77 ! 🙂

    Je ne pense pas avoir critiqué les motards dans cet article ou dans les commentaires. Au contraire, si je n’avais pas la flemme de passer le permis, j’en serais sans doute un moi-même. Et puis je fais du quad, ce qui me place en plus dans une catégorie toute proche.

    On est tous conscients que comme partout, il y a des gens bien et respectueux et puis il y a les connards.

    La seule critique formulée (et objective) était celle-ci :

    « – Je suis motard, j’ai déja fait l’enduro en moto, suis-je mieux préparé à l’utilisation d’un quad ?
    – Non, les motards sont souvent les plus casse-cou. Le maniment quad d’a rien de commun avec celui d’une moto. »

    Ayant emmené quader des motards et non motards, je sais bien que les premiers ont une tendance à se sentir trop à l’aise avec l’engin. Souvent, ils sous estiment le quad.

    ++ !

  4. Merci pour ce petit aperçu de ce qui nous attend une fois qu’on choisi de rouler en quad. Comme certains moyens de transport, le quadricycle lourd à moteur est régis par des règles particulières à ne pas négliger, les précautions d’emploi sont aussi à prendre compte si l’on veut entièrement jouir d’une belle randonnée ou une petite ballade avec notre quadricycle adoré 🙂

Laisser un commentaire