Le téléphone sonne : A je décroche, B je m’arrête, C je klaxonne ?

Est-ce que vous vous souvenez du dessin animé où le gentil Dingo se transforme en chauffard sanguinaire dés qu’il monte au volant de sa voiture ?

J’ai l’impression que depuis la sortie de ce truc en 1965, rien n’a vraiment changé dans l’attitude des conducteurs. Au volant, on a toujours tendance à vouloir insulter le voisin qui essaye de doubler.

Pourtant, j’ai trouvé une nouvelle forme de connerie, bien vicieuse celle là.
La Nature faisant bien les choses, elle nous a rendu adaptables. Ainsi, avec les contrôles des gus qui téléphonent au volant,  l’automobiliste a développé un instinct de survie assez remarquable.  Son truc, ce n’est pas de laisser sonner, de filer son téléphone à quelqu’un ou d’acheter une oreillette bluetooth, pensez-vous. C’est de s’arrêter net.

Alors, les mieux pourvus d’entre nous arrivent à trouver un petit coin pour se garer presque proprement. Mais une belle flopée de demeurés s’arrêtent nets sur des voies à 90 (voire des autoroutes), pensant que les warnings magiques vont les protéger.

Bon, finalement, ce qui va peut être vous intéresser c’est de savoir que téléphoner au volant, c’est une amende de 2ème classe (22€ minimum et 2 points). Mais mieux, l’arrêt dangereux (appelé aussi, « se garer comme un porc »), est une amende de 4ème classe (135€ minimum, 3 points, suspension de permis possible).

Finalement, vous échangez un petit PV contre un gros. Donc, la bonne idée sera, je sais pas moi, de rappeler plus tard ?

Et un petit film d’horreur à natter avant le dodo (ajouté après les commentaires) :

Spi

Tombé de l'arbre de l'évolution, tente vainement de rattraper son retard. Se rassure en surfant sur les skyblogs.

Les derniers articles par Spi (tout voir)

Commentaires FaceBook

commentaires

12 Responses to Le téléphone sonne : A je décroche, B je m’arrête, C je klaxonne ?

  1. dju dit :

    Ca y est, tu te met à l’éducatif par la peur toi aussi ?? Tu aurais pu aller un peu plus loin, pour faire peur au quidam : « s’arrêter d’un coup TUE »… ou montrer des images choc… du coup, la fin tombe un peu à plat…

    Je pense beaucoup de gens se reconnaîtront dans ton article (perso, je suis le mec qui râle, mais pas tout le temps : ça détend). Ton dessin m’a rappelé ma propre expérience en moto… haha (jaune).

    Ne t’inquiète pas, j’imagine qu’une solution magique sera bientôt inventée par notre cher gouvernement. Après les radars, les caméras hd sur les routes pour chopper Kévin/Cyndy l’oreille collée à son iPad… heu. iPhone.

    Dans ce cas là, le monde sera sauvé de tous ces sauvages qui prennent le portable en voiture ou qui dépassent les saintes limites. (c’est promis, moi, je suis exemplaire, ça ne m’est JAMAIS arrivé. juré. :S )…

    Par contre, la nuance entre papy qui s’arrête d’un coup et mon étourderie du jour n’existera plus. Tant pis. Après tout quand il s’agit de sauver des vies, quelques innocents accusés à tort ne sont pas si graves…

    • Spi dit :

      Héhé 🙂
      Ben le but premier c’est de faire comprendre que c’est complètement con de s’arrêter en plein milieu de la route juste pour téléphoner (surtout après une côte ou dans un virage). Au final, téléphoner au volant est moins dangereux, mais comme on fat de la pub contre ce crime là, l’arrêt dangereux semble moins grave alors que ce n’est pas le cas. Ce qui m’a marqué, c’est le manque de jugeote du (des) conducteur(s).

      Je ne suis pas certain que les amendes ou même traiter les gens de demeurés soient des arguments dissuasifs. Mais si ça peut nous faire réfléchir et qu’on se dise « mais c’est vrai que c’est con », c’est pas mal. Et puis, ça me permet de dévider ma frustration ne pas avoir pu la traiter de c…asse.

      Tiens, le bilan 2009 de la sécurité routière.

  2. dju dit :

    Intéressant ce rapport.
    Il me semble dommage qu’il ne soit pas fait par un organisme indépendant.
    du coup… son objectivité est quelque peu douteuse.

    Exemple : la phrase page 5 :  » peut donc y lire une correction significative des comportements des conducteurs, à rapprocher des efforts particuliers des pouvoirs publics déployés dès octobre : renforcement exceptionnel des contrôles, campagnes médiatiques, mobilisation de tous les partenaires de la sécurité routière »

    Cette explication me paraît extrêmement biaisée. ça me rappelle une discussion avec asymptot sur la nuance correlation / causalité, qui prend là toute son ampleur.

    Autre chose : j’ai cru voir des chiffres sur la vitesse moyenne des « conducteurs » et sur le « temps moyen » passé au téléphone qui m’ont bien fait marrer. Sur quels échantillon ? les 100 péquins par jour arrếtés par les flics sur la départementale 13 dans le fin fond de l’Ariège ???

    Je trouve gonflé qu’ils osent sortir de telles énormités : il est quasiment aussi
    absurde d’affirmer ce genre de chiffres que de donner en fonction de la force du vent la moyenne du nombre de pas faits par un Français entre sa porte d’entrée et sa boîte aux lettres.
    Délirant.

    • Spi dit :

      J’aurais bien aimé te dire que l’ONISR est un organisme indépendant, mais à défaut, je vais te dire que c’est le seul (que j’ai trouvé).
      Je ne pense pas que les résultats soient faussés, ce serait couillu de faire une courbe avec des chiffres dont les bases évoluent au gré des politiques. Mais, l’interprétation est peut être parti pris. Les statistiques viennent de sources diverses, pas seulement des gendarmes.
      J’ai trouvé aussi quelques extraits douteux sur la page traitant de l’allumage des feux de jour : « la surconsommation de carburant de 1% peut être compensée par une diminution de la vitesse de l’ordre de 3 km/h. » (lol) ; « le fait de ne plus être les seuls à allumer leurs feux conduira les motocyclistes à ne pas surestimer la façon dont ils sont vus, à ne pas se considérer comme prioritaires et donc à diminuer leur prise de risque. ». Comprendre : « t’as qu’à moins faire ton mariole, le motard ».

      Tiens, ce court papier va t’amuser aussi : 40% des jeunes morts au volant ont consommés du cannabis selon le CNPA (association d’auto-écoles)

      Les publicités 2010 qui font peur sont ici. Et voici la toute dernière, un remake de Saw. J’aime bien le nouvel euphémisme : « on a un gars Delta Charly Delta ».

      Je n’ai jamais trop réfléchi à la façon d’éduquer la population en matière de sécurité routière. Je n’ai pas la moindre idée de comment faire baisser le taux d’accidents. Je serai bien incapable de dire que ce qui est fait actuellement est mal ou pas. Cela dit, c’est sans aucun doute mené à des fins politiques.

  3. dju dit :

    C’est peut être crétin, mais je trouve le sujet de l’éducation routière intéressant
    car on peut le rapprocher assez facilement de la problématique de l’éducation
    sur Internet.

    Concernant la sécurité dans la rue (ou la sécurité routière), il y a un concept que je trouve assez juste qui s’appelle le contrôle résiduel.

    C’est très simple : le contrôle résiduel, ça veut dire qu’en réalité, 95% de la sécurité est faite par les gens, car la grande majorité ne fait pas n’importe quoi. (le fait de s’arrêter à un stop, le fait de s’arrêter à un feu rouge, le fait de ne pas écraser la mémé qui traverse sans regarder, le fait de regarder avant de traverser à pied une avenue… etc.). Le reste de la sécurité est géré par les forces de l’ordre. Les radars ont surement un effet déclencheur dans l’éducatif, mais en soi ils n’apportent rien, car de toutes façon c’est le conducteur par son éducation qui fait que le réseau routier est sécure.

    Si je ne me trompe pas, il arrive un stade ou cette théorie arrive à converger vers un maximum en proportion (je ne sais plus mettons 95%), à partir duquel statistiquement on ne peut rien faire pour les « autres ». Or, étant donné que le nombre de voiture n’a cessé d’augmenter ces dernières décennies, c’est statistique, le nombre de tués ne peut qu’augmenter.

    => Le seul moyen de réduire le nombre de mort, à éducation égale, c’est de créer un système éducatif intrusif basé sur la peur (qui va à l’encontre des principes de respect de la vie privée par exemple).

    Si on regarde bien les statistiques à long terme, en proportion, du nombre de tués sur la route il y a 30 ou 40 ans sont bien plus élevés que maintenant. (je n’ai plus les chiffres en tête c’est un truc impressionnant comme 10 fois plus, en proportion j’entends)
    => S’ils le faisaient apparaître dans leur stats ça serait très révélateur du climat dans lequel on vit aujourd’hui. On ne se demande pas pourquoi ils ne le font pas…

    Comme le dit si bien Dr. House, « Si l’on veut supprimer complètement le nombre de morts et d’accidents sur la route, le plus efficace est de pointer une hache juste au dessus de la nuque des conducteurs qui s’abat au moindre faux pas. Imparable.  »

    => ce modèle est facilement reproductible sur Internet, bien entendu… modulo le fait que les gens n’y comprennent strictement rien (éducation nulle), ça fait que beaucoup de monde se jettent « sous les voitures ». On est un peu au débuts de l’automobile…

    • Spi dit :

      Je ne suis pas certain que tu puisses appliquer le modèle de Wikipedia à la conduite routière 😉

      « On ne peut rien faire pour les autres » -> Ben si, leur faire peur, sauf que ceux qui prennent peur, ce sont ceux qui les gentils conducteurs qui ne téléchargent pas (http://tinyurl.com/29jvcju).

      « Le seul moyen de réduire le nombre de mort, à éducation égale, c’est de créer un système éducatif intrusif basé sur la peur » -> Si les radars peuvent être intrusifs, les publicités ne sont pas mal. Efficaces sur le public visé (les pochetrons) par contre, je ne sais pas.

      « On est un peu au débuts de l’automobile… » -> Une automobile sans permis, alors que même nous, on se pose des questions tous les jours 🙂

      En gros, tu voudrais dire qu’on ne peut pas faire baisser les chiffres des morts sur les routes ?
      Cette histoire de radars me fait penser à ces caméras de surveillances qui ne permettent que d’attraper 1% de gredins en plus.

  4. dju dit :

    [arguments pas propres]
    oui. car le nombre de voiture et la probabilité d’avoir un accident n’est jamais QUE du fait des conducteurs. mais comme on n’a pas de prise sur la pluie, la fatigue (pas encore), l’étourderie, l’inattention, le brouillard, le verglas, la neige, on tape la où on peut : l’alcool, la drogue, les méchants qui roulent trop vite. Et une fois que l’on aura écrémé tout ceux là, ce sera le tour des gens qui sont trop fatigués au volant, car ce sera la première cause de mortalité.

    Et donc, comment on mesure la fatigue ? arf, quelques scientifiques vont bien trouver un fatigotest…. facile. un pas de plus, hop. Pas grave, c’est pour sauver des vies mon bon monsieur.

    ce que je veux dire, c’est que statistiquement, vu le nombre d’automobilistes sur les routes (30 millions de voitures en France, je crois, 4000 morts part an en tout sur les routes) c’est beaucoup moins (0.01%) que ce que nous avions il y a 30 ou 40 ans (8000) en 1960, lorsque mon père voyais passer une voiture toutes les 15 minutes et jouait au foot sur une nationale… (http://www.securite-routiere.org/Fiches/statistiques/statfr.htm)

    Les publicités vont rendre les gens fous. on te fait bouffer des pubs à longueur de journées 130 chevaux par ci, du turbo machin par là, faut pas perdre ton temps, faut aller vite monsieur, faut être efficace, faut être bien peigné, et avoir une belle voiture puissante pour faire beau pour ton entretien d’embauche, et après, ils viennent t’expliquer qu’il faut pas dépasser 45 km/h dans ta Ferrari Flambant neuve… ??? Un peu de cohérence quand même…

    [argument sale]
    Bien sûr que les morts sur la route c’est dramatique… On est tous d’accord la dessus, c’est pas le problème. A ce moment là, on fait une loi qui t’oblige à ramener chez toi le clochard que tu as vu par terre dans la rue pour sauver des vies… non, bien sûr, une tente Quechua, c’est mieux, et puis, ces gens là, ils sentent mauvais. [/argument sale]

    • Spi dit :

      Je me suis permis de fusionner tes deux messages.

      Pour la publicité, ça peut être frustrant, mais les gens savent ce qu’est une pub : un message bien mis en forme qui offre une information enjolivée.

      Pour les critères de baisse de la mortalité, il faut se rappeler qu’il y en a plein : amélioration des routes (platanes) et de leur configuration (terre-plein), amélioration de la sécurité des voitures, etc (J’ai retrouvé la vidéo Old Vs New Car à ce sujet). A voir là dedans quel est le poids de la peur du gendarme.

      Allez hop, dodo là.

  5. dju dit :

    (Merci pour la fusion… il y a quelques fautes que j’aimerai corriger aussi… :D)

    Ce qui m’énerve sur ce sujet, c’est qu’encore une fois, on fait croire aux gens que l’on peut avoir un contrôle quelconque sur les accidents. La plupart du temps, en plus, on fait témoigner des gens traumatisés par la perte de proches sur la route… soit pour te faire encore plus peur, soit pour faire jouer tes affects : c’est extrêmement pernitieux.

    Je reste persuadé que les accidents, la plupart du temps arrivent à des gens comme toi et moi, qui ne sont pas forcément des chauffards en puissance.

    Faisons un raisonnement par l’absurde : dans le monde de Bambi, si on part du principe que les vrais chauffards sont tous sensibles (ce qui est loin d’être le cas, comme tu l’as justement fait remarquer) et tous touchés bénéfiquement par les superbes pubs qui « font peur ». => il ne reste plus que des gens « normaux » bien éduqués.

    Donc, dans ce cas on serait dans le meilleur des mondes… malheureusement c’est loin d’être réglé :

    1) un conducteur X (genre moi) même s’il est le plus prudent du monde, à un instant T, va forcément être fautif et se transformer en tueur potentiel. A un moment ou à un autre, pour une raison A ou B. Tout simplement parce qu’il est humain. Il y a toujours une bonne raison qui explique l’erreur de conduite : fatigue, être en retard au boulot, je pense à autre chose, j’ai un sujet personnel qui me tracasse et je suis moins attentif et je roule plus vite, j’ai éternué, je me suis engueulé avec l’oncle Walt… Sur ce genre de facteurs, à moin de greffer une puce dans le crâne des gens… on est incapable de faire quoique ce soit.

    2) comme je l’ai dit, d’autres paramètres extérieurs rentrent en ligne de compte lors des accidents, et sur ceux là, on ne peut rien : brouillard, le fait que les véhicules soient au même endroit au même moment (constitue aussi un risque, malheureusement), les platanes, les virages, la configuration de la route…. Bien entendu, ces facteurs là, tout le monde s’en fout. Il faut agir sur les gens avant tout.

    Bref, même si je suis bien conscient du danger, et que je suis prudent à 99%, il y a des paramètres sur lesquels je ne peut influer, à moins de me transformer en i-robot à chaque fois que je pose mon séant dans ma caisse. Et encore, même dans ce cas, on est même pas sûr de pouvoir tout empêcher.

    Donc, même dans un monde parfait,les accidents mortels sont inévitables. Et il n’est pas question de dire si c’est bien ou mal…le débat n’est pas là.

    Bref, ces pubs s’inscrivent dans la même veine… et ne sont que le reflet d’un système de manipulation populaire à des fins politiques ou économiques, faisant croire au gens que c’est pour le bien de tous qu’on ponctionne leur porte monnaire à grand coup de contrôles automatisés.

    • Spi dit :

      Je te rassure (?), la surlégifération (ouh le beau néologisme) me tape un peu sur le système aussi. Figure toi que comme avec Hadopi, on a bien failli avoir droit à une loi (circulaire Olin) très répressive en quad : Interdiction de rouler sur les chemins de terre et obligation de faire mumuse sur les voies encadrées. Tu t’en souviens peut être d’ailleurs, vil motard :). Heureusement, les lobbies des sports mécaniques sont aussi puissants que ceux des… des verts ? Je sais même pas qui pourrait vouloir une loi comme celle-ci.

      Forcément, le gouvernement fait pression sur les gens qui votent ces lois, mais on a aussi l’impression que la machine à légiférer s’auto-alimente sans cesse. Il faut toujours plus de lois. Tant et si bien que ceux même qui pondent des textes de lois sont confrontés à une lourdeur administrative démente. Y’a qu’à voir le chemin de croix Hadopi ;).

      Concernant les radars automatiques, vu les revenus faramineux qu’ils génèrent, et le nombre coyotes en circulation, j’ai quelques doutes sur leur efficacité.
      Il me semble aussi qu’après une phase d’observation, les automobilistes ont appris à vivre avec et à ne plus les craindre. Mieux, le coyote avertit de certains radars mobiles. Pof, hausse du sentiment d’impunité ? Je connais quelqu’un qui l’a acheté pour rouler sereinement à tout plein de Km/h avec sa BM. Et le pire, c’est qu’il ne s’est pas encore fait chopper !

      Et en effet, la sécurité routière n’a que peu de leviers vis à vis du public pour faire baisser la mortalité. Espérons qu’on en viendra pas à coller des éthylotests pour démarrer sa caisse. Ce serait vraiment le comble du paternalisme… Maintenant, je n’ai rien contre les pubs, elles aussi peuvent faire réfléchir. D’autant qu’elles ne ciblent pas que les alcolos drogués pédophiles consanguins, mais aussi le bon père de famille.

      Après, si les morts sont inhérentes au mode de transport lui-même, peut être faut-il favoriser les transports en commun ? :
      « Robert amène sa fille à l’école, elle n’a pas mis sa ceinture. Et bien, si elle avait pris un bus RATP, elle n’aurait pas perdu la moitié de son visage ! Elle serait arrivée en retard, mais intacte. Enfin, sauf si elle se jette sur les voies. »

  6. dju dit :

    > Espérons qu’on en viendra pas à coller des éthylotests pour démarrer sa caisse
    Trop tard c’est déjà fait : http://www.caradisiac.com/Ethylotest-anti-demarrage-les-francais-sont-ils-prets-49200.htm
    => yapluqu’à le rendre obligatoire.

    Tu mets le doigt sur un point intéressant : on ne sait pas (pour la simple raison qu’on ne peut pas savoir…à mon de mettre un logiciel mouchard eu…. un flic derrière chacun. ) si qui sont les vrais chauffards et s’ils sont vraiment détectés.

    A en croire mon expérience personnelle, j’ai tendance à dire que les gros méchants de la route passent au travers des mailles du filet : enore hier j’en ai vu un tranquille à 100-120 en pleine ville.

    On ne parle pas non plus de nos chers politiques qui sont bien sûr tous exemplaires sur la route (ça me rappelle l’élection de Nico, après laquelle on voyait une scène délirante ou les motos suivaient la voiture présidentielle à une vitesse démante en plein Paris. euuu… ?).
    => Il n’est tout simplement pas possible de savoir ou se cachent les méchants chauffards.

    Pourtant tout le monde est d’accord pour dire que ce sont eux qu’il faut arrêter pour pouvoir entrer dans le monde de Bambi. En fait on déplace la poblématique sur le M. Michu, qui se fait pomper le porte-monnaie, à la place des vrais fautifs.

    On rejoint le problème du Net, car on part du principe erroné que la plupart des gens sont des criminels… ce qui est faux bien évidemment.

    La question des transports en communs est évidemment centrale. On se demande même, à l’extrême, de nos jours, avec le télétravail, pourquoi tant de gens continuent à faire des dizaines (des centaines pour moi) de kms pour aller bosser.

    Si le transport c’est si dangereux, c’est si cher à sécuriser, pourquoi ne pas simplement éviter de les utiliser ? Pour sauver des vies mon bon monsieur ?

    On imaginerai un monde parfait ou les villages de seraient plus que des simples cités dortoires, avec des commerces, des gens qui y vivent, des gens ‘qui marchent’ (rooh), des gens qui se connaissent… et pourquoi pas, des gens qui y travaillent ensemble dans des entreprises ??? Dingue.

    Je crois qu’on est en train d’écrire un livre 🙂

    • Spi dit :

      Un livre qui ne sera pas lu, mais au moins, c’est intéressant 😀
      Quand je disais qu’on avait besoin d’un forum, d’autant qu’on est tous éparpillés, ça serait un bon complément au wiki, non ?

      Ca à l’air vrai partout, les plus gros « méchants » sont les moins inquiétés car familiers du système, parlons de « méchants professionnels ». Ca marche avec les Informaticiens pour Hadopi, avec les chauffards en série sur la route, les gens qui ont l’habitude de manipuler des millions dans les banques, les garagistes pour les contrôles techniques limites, etc.
      Et finalement, le seul intérêt de toutes ces actions, ce n’est que d’instaurer la peur du gendarme. Je suis persuadé qu’Hadopi et les radars sont là uniquement pour ça.

      Pour le télétravail, ça étonne tout le monde quand je dis que l’un de nous bossait du Japon et un autre du Cantal (surtout du cantal car personne ne croit qu’ils ont le téléphone).
      C’est pas facile à mettre en place quand même car tu dois bosser en mode déconnecté, il faut instaurer des outils de vidéo conférence & co pour pallier l’absence de présence physique.

Laisser un commentaire