Merci SNCF

J’ai décidé de récrire cet « article » violentant la SNCF car je l’ai rédigé sous le coup de la colère. Aujourd’hui, c’est plus du désarroi que je ressens. Mais ça ne change rien au fait que la population cheminote me les brise menues.

La situation dans laquelle se trouvent les usagers (dont moi-même) est chiante :

1. L’Etat (donc nous) met à disposition de ses joyeux citoyens des modes de transports publics. Ils sont rapides, relativement peu polluants, et on tente de nous inciter à les prendre. Ce sont des services publics, et comme tels, on espère que le service sera garanti au mieux quoi qu’il arrive (puisqu’on a que ça, pas de concurrence).
Et bien non, la SNCF forme une secte où l’embrigadement irréfléchi semble être la norme. Combien de fois cet organe central du transport Français a fait chier ses passagers pour des conneries ? « Ouinn, on a déplacé ma salle de pause », « Bouuuh, le cadencement c’est le mal ». Des grèves de merde qui ne servent que leur égoïsme et qui font qu’aujourd’hui, une action qui en vaut peut être la peine est encore mal vue. Bien joué, à trop tirer sur la corde, les usagers lâchent (et avec le gouvernement qui ajoute du lubrifiant…).

2. La grève des retraites est peut-être légitime. Pourtant, on m’a appris au lycée que les générations du baby boom arriveraient fatalement à 60 ans et que le nombre de retraités poserai problème. Ca fait plus de 10 ans maintenant, et aujourd’hui, tout le monde s’étonne. Jamais personne n’a voulu faire quoi que ce soit en 60 ans !

3. Le gouvernement en profite pour pousser à la retraite par capitalisation. C’est son intérêt, après tout on a élu un gouvernement d’extrême droite. Même chose pour les médocs ou le téléchargement de musique : « touche pas au grisbi ! ».

4. Les syndicats eux sont juste mécontents. Leur action se résume à « le gouvernement dit que des conneries ». Mais leurs tracts sont vides de propositions.

Bref, me font tous chier.

Je suis pas certain que cet article soit meilleur que l’autre en fin de compte…

Spi

Tombé de l'arbre de l'évolution, tente vainement de rattraper son retard. Se rassure en surfant sur les skyblogs.

Les derniers articles par Spi (tout voir)

Commentaires FaceBook

commentaires

One Response to Merci SNCF

  1. […] aux grèves SNCF, aux émeutes RATP, aux pertes de sans froid d’un certain nombre de nos concitoyens, je dois dire que je suis plutôt à contre courant. Résigné, j’ai décidé […]

Laisser un commentaire