J’ai acheté un eBook

Voilà, j’ai sauté le pas et j’ai acheté mon premier livre électronique sur Google Play pour ma petite tablounette. (c’est honteux car j’ai encore un bouquin de Trivette à finir, mais j’ai voulu tester).

C’est l’occasion de rappeler les avantages et inconvénients de tels livres :

Tout d’abord les avantages :

  • Ecran lumineux, lecture indépendante de l’éclairage ambiant.
  • Options d’accessibilité comme l’agrandissement du texte, la recherche, la traduction.
  • Eco friendly. Mais là, j’ai un doute car on changera sûrement souvent de tablette comme de PC…
  • Un peu moins cher.
  • Possibilité d’une expérience multimédia dynamique.
  • Possibilité d’en faire un livre audio grâce à la voix (monocorde) de la synthèse vocale.
  • Toujours disponible dans un endroit centralisé. Au pire, si vous oubliez votre tablette, c’est dispo sur votre téléphone Android avec le même compte.
  • Il existe des livres totalement gratuits (y compris sur les stores).

Puis les inconvénients :

  • Lire sur un écran lumineux peut fatiguer certains yeux.
  • Dépendant de la batterie : « oups, mon livre s’est éteint »
  • Impossibilité aujourd’hui de le prêter (même si dans le futur, des jurisprudences risquent de rendre la chose possible). C’est sans doute le pire…
  • Plus sujet à convoitise dans les transports.
  • Pas le plaisir de porter les 2Kg de papier, de tourner les pages et de sentir la poussière.
  • Pas de standard, pas de lecteur universel, pas de portabilité.
  • Durée de vie dépendante de celle du support et de l’éditeur.

Le prix d’un livre

Je n’ai pas trop parlé du prix car l’arnaque est moins palpable qu’avec la musique. En France, les eBooks seraient 20 à 30% moins chers que les livres papier. Exemple : le prix de Hunger Games est de 17€ et 14€ en format électronique.

Je ne me prononcerai pas fermement sur l’avenir des eBooks car je pensais déjà que les tablettes ne perceraient pas, mais j’imagine (et j’espère) que les deux espèces vont cohabiter.

Spi

Tombé de l'arbre de l'évolution, tente vainement de rattraper son retard. Se rassure en surfant sur les skyblogs.

Les derniers articles par Spi (tout voir)

Commentaires FaceBook

commentaires

6 Responses to J’ai acheté un eBook

  1. Stingo dit :

    Si tu veux des livres électroniques, dis le moi, tu peux contacter JF et il te transmettra mes coordonnées.

  2. Perso, prendre une tablette avec une autonomie très limitée, je trouve ca dommage. En plus, l’écran est brillant (exepté le Kindle Fire qui fait la différence) ce qui fatigue les yeux après quelques heures.
    J’ai testé, mais sans l’acheter, la liseuse Kindle. Pendant 2 petites semaines j’ai joué avec. Bon, c’est beaucoup moins réactif qu’une tablette. En revanche, même après 3 heures de lecture, pas de maux de tête, yeux fatigués, etc… Le e-ink est quand même top. Coté autonomie, nous sommes loin des tablettes car après environs 50 heures de lecture, la batterie n’était pas vidée à la moitié. Coté négatif, en dehors de Kindle, on ne peut pas acheter d’autre e-book… On est donc coincé…
    Voila ma petite expérience des e-book.

    • Spi dit :

      Interesting. Je donnerai mon avis sur la lecture sur écran rétro éclairé quand j’aurais fini le livre (d’ici fin d’année ^^).
      Mais je pense aussi que les Kindle sont sans doute moins fatigants avec une bonne lumière ambiante. A 79€ en plus, c’est raisonnable.
      Cela dit, il y a aussi des Kindle tablettes (129€) qui vont avoir les mêmes inconvénients.

      • Oui tout a fait. Amazon a sorti son Kindle Fire qui n’est ni plus ni moins qu’une tablette sous Android avec le logiciel Kindle installé.
        La chose que j’ai pu lire / voir, c’est que leur tablette est beaucoup moins brillante que les autres. Ce serait dût à la suppression de l’espace entre les 2 plaques de plexis (l’air emprisonné favoriserait les reflets), chose cher à Apple qui aime le côté brillant. Je ne sais pas ce que vaut leur tablette, mais un Kindle couleur devient intéressant pour les BD par exemple. En revanche, on tombe sur les mêmes problèmes que les autres tablettes : l’autonomie. Et oui, nous sommes friands (parfois à tord) des écrans capacitif, écran consommateur car le processeur est beaucoup plus sollicité que les résistifs…
        Mais bon, quand on sait que nous devons recharger des iPhone tous les jours et que les smartphone moderne ne tiennent plus la charge, on peut se dire que l’autonomie : tout le monde s’en fou. Sauf que tout le monde râle quand même lol

        • Spi dit :

          Une tablette Android pas chère, en somme. 🙂

          Jusqu’ici, le côté brillant du Nexus ne m’a pas posé de problème. L’écran est en général assez lumineux pour rester lisible. Je le soupçonne tout de même de devenir inutilisable en extérieur par temps de fort soleil (au contraire d’un livre papier). Heureusement, comme c’est portable, c’est orientable. 🙂

          Tu peux aussi lire des BDs en N&B sur Kindle, je suppose.

          Côté batterie, au delà de l’écran tactile, je pense que ce qui doit consommer le plus reste le rétro-éclairage. Un gouffre c’te truc.

          Allez, vais recharger mon bouquin. 😉

Laisser un commentaire