Top 10 des excuses SNCF 2011

Comme chaque année, c’est l’heure du top 10 des excuses SNCF !

Sans surprise, le traditionnel et écrasant « pas de raison » reste en première place. Pas très étonnant puisque personne ne sait jamais rien à la SNCF, parfois même sur son propre métier. 🙂

Déception, le mouvement social tombe cette année en 5ème position. Baisse de motivation des syndicalistes ?

  1. « Pas de raison/d’info »
  2. « Difficultés de gestion du trafic… »
  3. « Suite à un problème/accident à un passage à niveau… »
  4. « En raison de travaux sur les voies… »
  5. « Suite à un mouvement social… » / « Suite à un mouvement de grève d’une catégorie du personnel »
  6. « En raison de l’attente du matériel… » / « Attente d’une rame ou de la locomotive »
  7. « Suite à un incident d’exploitation… »
  8. « En raison d’un problème de signalisation… »
  9. « En raison de problèmes mécaniques… » / « Suite a une avarie matérielle » / « Suite à une panne du train… » / « Incident technique sur le train »
  10. « Suite à la prise en charge d’un voyageur malade » / « En raison d’un voyageur malade à bord »

Image Creative Commons issue du blog de Pascale Zugmeyer (http://pascalezugmeyer.wordpress.com/)

Voir les excuses 2010.

Spi

Tombé de l'arbre de l'évolution, tente vainement de rattraper son retard. Se rassure en surfant sur les skyblogs.

Les derniers articles par Spi (tout voir)

Commentaires FaceBook

commentaires

5 Responses to Top 10 des excuses SNCF 2011

  1. Fafa dit :

    Pffffffff, ben là pareil, on se fout de la gueule du monde. Une fois à Lille-Flandres, le train n’est pas parti car le contrôleur m’a déclaré que le conducteur avait la diarrhée !!!

  2. jefflecc dit :

    Ca me rappelle vaguement quelque chose et quelqu’un ça 🙂

  3. raslebol dit :

    Sur la ligne paris-tours, une fois, ils ont carrément supprimé tous les TER du vendredi soir car le chauffeur était traumatisé à cause d’un passager qui s’était égratigné les coudes en descendant du train ….

    • Spi dit :

      Les chauffeurs sont des petites choses fragiles.
      Dimanche, 30 minutes de retard en TGV à cause de gens qui brulaient un pavillon à l’entrée de gare du Nord.

      Ils sont un peu comme ces chèvres qui tombent sur le côté quand elles ont peur.

Laisser un commentaire