Plus besoin d’un PC de gamer pour s’éclater… Une connection à haut débit fera l’affaire ! (SPI & Trivette ensemble)

Chers internautateurs et internautatrices, aujourd’hui mon cher ami spi et moi même allons vous parler d’un avenir probable des jeux vidéos.
Tout à fait mon cher Jean Tritri, je disséminerai mes commentaires perfides en italique. 

Depuis maintenant une vingtaine d’années, tout le monde tente de s’équiper d’ordinateur de plus en plus puissant afin de pouvoir profiter chez lui de jeux de plus en plus riches en termes graphiques, de jouabilité, de fluidité et j’en passe… Certains remettent leur ordinateurs au top de la technologie une fois par an afin d’être au top du top de la technologie gamer.

Or c’est en fin juin 2012 que SONY, constructeur japonais ayant fait ses preuves dans le domaine des jeux vidéo (playstation 1, 2 et 3), a racheté la société GAIKAI spécialisée dans le CLOUD GAMING, que l’on pourrait traduire par « jeux vidéo à la demande ». Ou comme on dit chez nous, jeu virtualisé.

Avec une très bonne connexion, les joueurs joueraient sur des jeux installés sur les serveurs de la société dont l’image leur sera renvoyée sur leur moniteur d’ordinateur, télévisions, tablette, téléphone portable…

NFS est très jouable sur GaiKai

J’ai pu tester le service avec ma connexion d’environ 5 Megas et j’ai été très agréablement surpris. Trivette ayant une bande passante légèrement plus faible n’a pas pu (pointons le du doigt et rions ^^). Vous pouvez essayer vous même un jeu (30 minutes) sur le site de GaiKai, ne vous en privez pas. 😉

Franchement, au début, j’étais très sceptique car jouer à partir du cloud génère un flux vidéo important (autant que la TV sur  votre box) et nécessite un temps de réponse (ping) rikiki.
Aujourd’hui, leurs serveurs sont très performants. Mais quid des futurs engorgements chez les fournisseurs d’accès qui brident déjà (officieusement) les vidéos YouTube ?

Avec cette nouvelle distribution, nous aurons alors la joie de pouvoir réunir les joueurs de plusieurs plateformes (PC et mac… :D) mais aussi le risque d’en voir disparaître d’autres « dis papa… C’est quoi une console de jeux? »… Ne revendez pas les vôtres, elles risquent de devenir des objets de collection.

Au début, vous devrez choisir entre investir dans de la bande passante ou une machine… 

Crysis est beau mais fait mal au crâne…

Mais ce choix se fera peut-être naturellement pour vous : l’informatique est en train de se scinder en deux avec d’un côté les utilisateurs occasionnels (consoleux, iMacqueux, iPadeux…) et de l’autre les power users (et là vous n’avez pas la joie d’entendre mon ton condescendant ^^). La première catégorie émerge depuis 2000, sera sans doute cliente de jeux sans installation et n’a pas de grandes attentes en terme de qualité graphique. Je les vois bien adhérer en masse. Pour la seconde catégorie, regardez les vous dresser en grand doigt d’honneur monsieur Sony. Il va falloir les convaincre avec mieux que ça.

Il s’en écoulera du temps avant de jouer à Crysis en 1080 lignes et 60 images/seconde. Les prochaines générations de consoles proposeront ce mode de jeu. Mais ne comptez pas tous y jouer. Pas tout de suite.

J’ai quand même peur qu’à terme, ce mode ne soit trop avantageux pour les éditeurs et se répande comme l’ebola. Imaginez : consoles pas chères, pas de problème de compatibilité. Que de tentations… 

Je suis curieux de voir l’avenir de la dématérialisation du jeu. Les contraintes techniques sont fortes. Il faut la trouver la bande passante de 5 Megas dans le Cantal ! Idem sur les appareils mobiles. 

Ensuite, on notera que cela va encore à l’encontre de la philosophie communautaire de l’Internet avec une nouvelle « dés-appropriation » du jeu de l’acheteur. Que ce passera-t-il si GaiKai ferme ? Comment revendre son jeu (ce qui est légal par jurisprudence depuis peu) ? 

Enfin, je tiens à préciser que malgré mon émerveillement du début, j’ai constaté qu’on atteint pas le niveau d’un PC : la résolution est plus faible, le lag est très faible, mais existe, le nombre d’image par seconde est trop faible (environ 24) et génère des maux de tête sur Crysis 2. 

En conclusion : un concept qui fonctionne, pas encore au top à cause de nos débits limités, plein d’avantages pour les éditeurs et le joueur peu exigeant, sacrifie encore la liberté du joueur de posséder son jeu. En ce qui me concerne, ce sera donc un « allez au Diable avec votre techno. » Mais peut-être pas pour vous. 😉

Encore merci au petit cousin de Bernard minet de nous avoir mis sur la piste de GAIKAI, sans qui cet article n’aurait jamais vu le jour.

En vous remerciant…

Trivette

Licencié de Walker Texas Ranger pour avoir invoqué le nom de Dieu en vain, lassé de sauver la ménagère, a décidé de nous faire l'honneur de publier des news capitales sur ce blog.

Les derniers articles par Trivette (tout voir)

Commentaires FaceBook

commentaires

6 Responses to Plus besoin d’un PC de gamer pour s’éclater… Une connection à haut débit fera l’affaire ! (SPI & Trivette ensemble)

  1. Rak dit :

    Mouais, je reste sceptique. Disons que sur le principe pourquoi pas. Mais déja, on est en france. La fibre pour nous, c’est exclu avant des années (vive le cuivre !) alors atteindre des débits suffisants pour permettre un jeu sans lag, j’ai peur que ça revienne plus cher qu’une bonne config (on trouve d’ailleurs des gpu milieu de gamme à des prix abordables de nos jours). Sans parler du cantal ou les régions un peu laissées pour compte, on n’a pas de quoi se vanter en région parisienne par exemple. Quand je vois mes parents qui habitent dans le 95, avec un débit de 1.5Mo MAX, je trouve ça flippant. Je me plains pas, j’en ai 6, alors bon. Mais jai joué des années en étant chez eux, le lag c’est vraiment un souci, et pourtant la quantité de données qui transite pour un jeu assez « léger » comme wow est pas si violente que ça.

    Je doute que l’infra actuelle disponible en france permette à un grand nombre de profiter de jeux dans des conditions correctes.
    Sans compter que, comme l’a signalé spi, encore une fois les joueurs seront à la merci de l’éditeur, et ne pourront que « louer » le jeu. Exemple actuel, les jeux sur Battle.net. Tu as beau acheter le jeu, le cd toussa, tu as une clé liée à ton compte. Et si tu peux revendre la boite du jeu, la revente de la clé, ou du compte associé est interdite par l’éditeur (et en principe acceptée par le joueur).

    Entre ça et cette manie des DRM (coucou Ubi) qui finalement ne pénalisent que ceux qui achetent le jeu (puisque le hack prends 3 jours en moyenne, et une version hack ne fait pas chier l’utilisateur) – on pensera au dernier Anno et cette politique absurde qui empêche de le réinstaller si on change la config de la machine – on en arrive à un point ou le joueur pc est litéralement pris en otage par les éditeurs, qui sont frileux concernant le marché de l’occasion, bien plus que sur le piratage.

    Je persiste à penser que ce simple fait et le coté un peu « casu » laisse aux consoles de beaux jours devant elles.
    Quant à un jeu « tout virtu », je pense que rien ne remplacera le coté sécurisant d’avoir un jeu qui dépends de ta bécanne.
    Un pc évolue plus facilement qu’une connexion internet. Et tu n’es certainement pas dépendant de l’état des serveurs, de la ligne, des fai etc (bonjour les intermédiaires) pour jouer dans de bonnes conditions.

    Encore une fois on l’a vu, Diablo 3 a fait pas mal de bruit à ce sujet, son mode online oblige (même en solo) à provoqué un bordel monstre du fait de l’inaccessibilité des serveurs et des problèmes liés à l’éditeur.
    Moralité, dans 10 ans diablo 2 sera encore jouable (peut etre plus sur bnet, mais jouable quand même), pour le 3, c’est pas dit…
    Mes persos sur wow , le jour ou les serveurs sont coupés, ben q+, j’ai plus rien (et ça me fera bien chier quand même).

    A nouveau, je préfère être certaine que ça reste sous mon contrôle dans la mesure du possible. Si ma Cg crame, c’est mon problème il est réglé quand je la change. Si le serveur de l’éditeur tombe en carafe, j’ai pas envie d’attendre x heures pour jouer, avec la communications presque inexistante qu’on voit dans ces cas là.

    Le joueur est suffisement pris pour une vache à lait (des ordures comme Bobby Kotick s’en vantent déjà)… Je pense que c’est pas la peine d’en rajouter.

    Pis j’aime démonter mon pc. Et surtout, j’aime jouer quand je veux, pas quand c’est rendu possible par un éditeur.

    Et comme d’habitude, d’un simple commentaire je recommence à pondre un roman. Comme ils disent, … Pavé César. etc.

    • Spi dit :

      Vais forcer les commentaires à moins de 160 caractères ^^
      Nous sommes du même avis. Mais l’avenir de cette techno est encore floue. Pas de bras, pas de chocolat. Pas de bande passante > 5 Mbps, pas de jeu distant. Quel pourcentage de la population est concernée aujourd’hui ? Faudrait trouver les stats.
      Techno d’avenir lointain, mais pas forcément la bienvenue.

  2. Spi dit :

    Chose intéressante : on a appris aujourd’hui que la Playstation 4 utiliserait GaiKai.
    Rien d’étonnant puisqu’on se doutait que les futures consoles pousseraient vers la dématérialisation.
    Accessoirement, on pense qu’elle coûtera 430$ et sortira début 2014.

    Source : http://www.generation-nt.com/sony-playstation-ps4-technologie-gaikai-cloud-gaming-reseau-social-actualite-1691542.html

  3. Rak dit :

    Pas con que tu déterres ce post tiens.
    T’as vu un peu l’article de GK à ce sujet ?
    Pour revenir sur le « cloud gaming », le coté vicieux du truc c’est le fait qu’au lieu d’acheter une licence (même démat’ – déjà pour l’occasion c’est tendu actuellement) on louerait un service.
    On risque d’arriver vers un système ou on ne possédera plus un jeu. On louera le droit d’afficher le contenu.
    Le jeu en VOD, Classe. Mais pas pour le joueur je pense. (On parie quoi que les prix ne bougeront pas ?)

    • Spi dit :

      Voilà, tu as tout compris.
      Mais ça ne pourra pas être imposé aussi facilement que le fait d’obliger à avoir Internet pour jouer.
      Avoir Internet, tu peux toujours. Avoir plus de 4 Mbps de bande passante, c’est déjà moins fréquent.

      Dans un premier temps, ce sera sans doute un service « bonus » pour tester des jeux ou des trucs comme ça.

Laisser un commentaire