Mon Nexus 7 – Partie 1/2

Nexus 7

Pardonne moi Microsoft, parce que j’ai pêché : après le Nexus S, j’ai acheté un Nexus 7. Non non, tu n’y peux rien, il fallait sortir tes tablettes avant. Le mal est fait, je suis chez Google maintenant. Pourquoi ? Il est clair que je ne pouvais pas décemment me comporter en mouton et acheter cette daube d’iPad alors il ne restait qu’Android. Et puis, je voulais un format qui tienne dans mon sac, d’où l’idée d’un Nexus 7. Le 7 pour 7 pouces de diagonale  d’écran (18 cm) ; la plupart des tablettes en font aujourd’hui 10 (25 cm).

Mon odyssée : 

Au début, je voulais l’acheter dés sa sortie, mais la raison l’a emporté sur la geekerie. Pourtant, vendredi soir, je parcours les critiques du Nexus 7 qui  sont très bonnes. Dur de résister. Satan finit de m’appâter avec une remise de 13€.  « Mouahaha » me dis-je, il a déjà mon âme, je peux donc succomber à la tentation (et délivre nous du mal) !

J’enfourche donc la Spimobile pour me rendre au Boulanger le plus proche. Le sympathique marchand m’annonce qu’ils n’ont plus la tablette en stock et me propose de la commander pour lundi. « Pauvre fou, lance-je. Lundi je serai à Paris ! » Qu’à cela ne tienne, elle est dispo à Valenciennes, je fonce là bas ! 40 Km et une chiure de mouette plus tard, me voilà au Boulanger Petite Forêt. L’équipe toujours sympathique m’annonce que ma tablette, payée et réservée à Douai est partie. Après recherche, elle n’est pas partie seule. Un vendeur a eu la délicatesse de vendre mon bien. Je propose de flageller le vendeur, on me contre-propose le modèle d’expo à -50€. « JAMAIS ! » Hurle-je en voyant les traces de doigts. « Garde ta merde pleine de maladies vénériennes ! » Résultat, un bon de réduc de 25€, mais je dois aller chercher mon bien à… Leers. + 55Km. Heureusement, mon Nexus S est équipé d’un GPS suce batterie qui m’emmène directement à destination. Et c’est grâce à lui que j’ai découvert… la boulangerie du centre. Et pourtant le smartphone pas si smart me dit de sa voix : « Si si, je t’assure, on est bien au Boulanger de Leers ! » 15 minutes de perdues. Enfin, je vois apparaître le Boulanger au loin, comme dans un film, s’élevant derrière une colline, auréolé de néons. Je sors mes 12 factures et rabais et c’est avec une certaine déception que j’apprends que ma tablette est là. En deux minutes, tout est fini. Mais la déception n’est pas si grande que lorsqu’après 150 km, on vous annonce que le magasin n’a pas de WC.

Bilan :

  • 150 Km parcourus.
  • 15€ d’essence dépensée.
  • Un alignement de prix de 249 à 237.90 €.
  • Une réduction de 25€.
  • 4h de perdues.
  • 3 Boulangers.
  • 1 Tablette.
  • Du karting sur l’autoroute A1.

Ma tablette :

En sortant du magasin, je me dépêche de sortir ma précieuse de l’emballage (pas question de refaire 30 bornes pour un pixel mort) : « Mais $^*%*ù de boite de mes µ%@ de µ%¨£ ! ». Rarement vu une boite aussi récalcitrante. Youpi ! Ca marche, time to rentrer à ma maison.

Pour un petit compte rendu sur la tablette elle-même, repassez plus tard messieurs dames. 🙂

Des tests, en veux-tu ? En voilà :

Voir aussi : Mon Nexus 7 – Partie 2/2 >>

 

Spi

Tombé de l'arbre de l'évolution, tente vainement de rattraper son retard. Se rassure en surfant sur les skyblogs.

Commentaires FaceBook

commentaires

One Response to Mon Nexus 7 – Partie 1/2

  1. pjwr dit :

    Bilan:
    3 boulangers et 1 boulangerie

Laisser un commentaire