Tag Archives: google

Testez la réalité virtuelle pour 2€

Google Cardboard est un projet de Google qui permet à tout possesseur de smartphone d’expérimenter la réalité virtuelle. J’ai testé le machin et bien que ce soit un « pauvre truc en carton », c’est extrêmement bien pensé. Ce carton est équipé de deux lentilles, d’un aimant faisant office de bouton (ingénieux), et d’un support pour votre téléphone. Le tout donne un casque de réalité virtuel d’une qualité relative mais qui vous permet d’expérimenter l’immersion dans des univers en relief, et surtout permet à Google de démocratiser la technologie pour le prix d’une botte de radis (pour les radis malins).

C’est toujours difficile de décrire la VR, alors si vous êtes curieux, faites l’expérience vous-même. Vous pouvez acheter la Cardboard chez Google (à partir de 14,99€) ou par exemple chez Ali Express (2,70€).

cardboard

J’ai testé l’oculus rift il y a deux ans, et c’était rigolo. J’avais juste regretté la définition trop faible de l’écran. Aujourd’hui, j’ai testé le bouzin avec mon téléphone qui a l’avantage d’avoir une définition de 2560 x 1440 (1920 × 1080 pour l’Oculus) et le rendu est très très acceptable. Bien sûr ne prenez pas ce jouet pour ce qu’il n’est pas : un vrai casque de VR que vous utiliserez tous les jours. Il est en carton, donc peu durable et peu confortable. C’est simplement une petite prouesse qui vous plongera dans des univers virtuels pour pas cher et ça, ça n’a pas de prix. 😉

Une fois votre Cardboard reçu, téléchargez l’application éponyme sur le store (allez ici si vous avez un iPhone car oui, même vous, vous avez le droit d’être moderne). Et nettoyez bien vos lentilles.

Vous aurez aussi besoin d’un petit coup de main pour le montage :

++, vous me donnerez votre ressenti si vous essayez.

 

 

Google représente 96% du trafic de ce site.

Je ne sais pas si vous vous en rendez compte, mais google est maintenant le site web incontournable de ce siècle, sans doute loin devant Facebook. Au point que certains le confondent avec Internet. Voici une illustration des provenances des visites de ce blog : 96% des utilisateurs atterrissent ici après une recherche sur un moteur de recherche Google. Impressionnant, et pas très bon pour la diversité.

Qui d’entre vous n’a pas Google en page d’accueil sur son Chrome aujourd’hui ? 😉

Google Master

J’ai testé : le Nexus 5

Voilà, j’ai passé une première journée avec le Nexus 5 et bilan : c’est mon meilleur ami maintenant ! Comment c’est trop de la boulette de pouvoir enfin utiliser un téléphone performant !

Ok, j’ai l’air un peu accroc comme ça, mais vous ne savez pas ! Vous ne savez pas ce que c’est que de vivre avec un Nexus S tout rachitique auquel on a fait une mise à jour vers Android 4 et qui n’était pas du tout assez costaud pour le supporter… Ah ça, après l’upgrade il était vigoureux le pépère, mais il a vite décliné. Au point que je me suis résolu à désinstaller Facebook et Chrome, ne laissant que le minium vital… Et même là, ce petit goret trouvait encore le moyen de se montrer lent ! Bien qu’utilisable, je décidai donc de mettre fin à notre amitié de (p**ain) deux ans lorsque j’appris la sortie imminente de son grand frère, le Nexus 5.

Faut-il passer du Nexus S au 5 ?

Sans hésiter : oui ! Si vous accordez un tant soit peu d’importance au confort, oui ! De toute façon, vous utilisez votre téléphone tous les jours et vous devez déjà maugréer dans votre coin alors allez-y, faites-vous plaiz.

Faut-il passer du Nexus 4 au 5 ?

Je ne suis pas passé par la case Nexus 4 pour la bonne raison que « faut pas déconner non plus », mais je l’ai eu entre les mains et sincèrement, je ne pense pas que ça vaille le coup de changer. Je ne comprend même pas que des gens aient pondu des articles pour se poser la question. Gardez votre 4 les enfants, car en plus il passera sous Android 4.4 d’ici quelques semaines.

Un marketing par le buzz…

Il y a une chose qui m’a bien fait marrer, ce sont les « rumeurs » qui ont grouillé autour du nouveau smartphone de Google. Aujourd’hui, on sait très bien que les fuites, les apparitions éclaires sur des sites de vente et les photos volées font partie d’une politique visant à faire le buzz. Et pourtant, tous les journalistes s’étonnent à chaque fois. C’est pourtant une technique qui se retrouve en permanence depuis 10 ans et qui a fait ses preuves : Google n’a fait aucune publicité avant la sortie du Nexus 5 et pourtant tout le monde le voulait déjà. Facile, pas cher, efficace.

Ce qui m’a marqué lors du passage du S au 5

  • un écran beaucoup plus grand et fin,
  • un dos en plastique doux, effet daim,
  • une interface incroyablement plus fluide !
  • une meilleure intégration de Google Now, une meilleure compréhension du parlé (dommage qu’il n’y ait pas le déclenchement vocal permanent en français).
  • une batterie plus importante (2300 mA au lieu de 1500 mA)
  • une batterie intégrée cette fois, et ça c’est naze.
  • il est toujours impossible d’étendre la mémoire, ça aussi c’est bof.
  • pour une taille plus grande, le poids est assez proche,
  • la 4G, même si Free n’en a pas encore parlé,
  • les 2 ou 3 améliorations de la version4.4 qui ne cassent pas 3 pattes à un canard,
  • une batterie plus longue (mais aussi plus neuve, ça joue pas mal),
  • je n’ai pas eu de kitkat au déballage,
  • le haut-parleur, que j’ai tendance à boucher avec mes doigts sur le 5,
  • je concède à Apple que l’écran est un peu trop grand pour jouer du pouce à une main.

Precious PhoneDernière anecdote, la superette dans laquelle UPS a déposé le Nexus a su bien ménager le suspense quant à savoir s’ils l’avaient planqué dans la remise, au dessus du frigo, dans le derrière de la caissière ou s’il l’avait donné à une cliente Sarenza. On se serait cru à Pâques mais j’ai finalement récupéré le Précieux, ne comptez donc pas me parler avant plusieurs semaines.

Google Glass : ça y’est, les lunettes avec écran existent !

Google GlassAprès avoir révolutionné la conduite de voiture en l’automatisant, Google s’est attelé à la réalisation d’une paire de lunettes commandée à la voix et s’utilisant un peu comme un téléphone sous Android.

Voici la première version fonctionnelle avec un petit écran en haut à droite. Rappelez-vous, j’avais abordé le sujet il y a 5 mois avec l’article Le vendredi, c’est short movie : Sight (VO). Vous y trouviez la vidéo de ce à quoi Google veut aboutir.

Aujourd’hui, voici un peu de concret :

Imaginez ce que ça sera quand on aura tous une paire de Google Glass. L’angoisse (ou le pied) !

Quelques fonctionnalités existantes :

  • Prise de photos
  • Enregistrement de vidéos
  • Partage « en live » de ce que vous voyez
  • Guidage GPS
  • Envoi de messagess parlés
  • Poser des questions comme à Google Now (Siri)
  • Affichage prédictif (Google Now)

Plus d’informations sur le site officiel : Google Glass.

Edition du 24/02/2013 : 

Si vous êtes citoyen US, vous pouvez prétendre à recevoir un Google Glass en twittant (ou Google Plussant) ce que vous feriez avec en laissant le hashtag « #ifihadglass« . Si vous êtes sélectionné avant le 27 juillet, vous aurez le privilège de pouvoir précommander l’objet pour 1500$ (HT).

Autant dire que si vous êtes français, pauvre et que vous n’avez pas Internet, vous pouvez aller vous faire cuir un oeuf.

Autre info, on sait maintenant que pour alléger les lunettes (qui doivent déjà se coltiner une batterie) il faudra passer par son téléphone Android (ou son iPhone de hipster) pour bénéficier de la 3G. Un poil relou quand on sait la batterie justement que le tethering consomme.

Tout ça est intéressant, mais perso je vais attendre 2015 que les lunettes soient mieux fichues et commercialisées à 300$. 🙂

Résoudre les plus gros problèmes du monde ? Il y a un site pour ça. (VO)

Solve for XInternet c’est trop de la boulette et c’est bien de le rappeler régulièrement. C’est encore mieux de le démontrer par l’exemple, alors je vous propose de découvrir Solve for X. 🙂

La particularité du Net est de faire de vous non plus de simples spectateurs, mais aussi et surtout des acteurs. L’idée de collaborer vient alors naturellement. C’est ainsi que sont nés des projets faisant appel à vos machines (Seti@Home), à votre sponsoring (My Major CompagnyKickstarter) et finalement à vous.

Solve for X est un projet supporté par Google qui a pour but de résoudre les problèmes les plus ardus de notre monde : « Un problème énorme à résoudre, un solution radicale pour le résoudre et une technologie révolutionnaire pour y arriver », qu’ils disent. Ca c’est de la motivation, mais après une voiture qui se dirige toute seule et des lunettes de réalité augmentée, Google n’est plus à un truc impossible près.

Voici quelques thèmes abordés :

Pour vous faire une idée plus précise, lisez leur « à propos« .

Malheureusement, le site est uniquement en anglais.

Allez, vous trouverez bien une façon de sauver le monde, vous aussi. 😉