« #UnBonJuif est un dur à cuire »

C’est marrant, le Monde a rédigé un article nommé #UnBonJuif : un concours de blagues antisémites sur Twitter. La tatouin que le tag Twitter a généré dans le monde bien pensant m’a pas mal choqué.

Perso, je suis très attaché à la liberté d’expression. En ce qui concerne les caricatures de Mahommet, j’ai trouvé ça méchant et gratuit, mais je respecte complètement le droit du journal de publier ces trucs là. Alors, qu’un gars publie une blague comme « #UnBonJuif c’est un dur à cuire », excusez-moi mais je trouve ça marrant. Ce qui l’est moins et qui pour le coup est punissable ce sont les twits du genre : « #UnBonJuif est un juif mort ».

De là à ce que des institutions juives demandent la modération (et donc la censure), c’est un peu gros. La « modération » suppose que vous soyez tous des enfants ou des crétins incapables d’esprit critique.

En tant que bon gros Nordiste, la banderole du PSG (« Chômeurs, pédophiles, consanguins, bienvenue chez les ch’ti ») m’avait bien fait rire. Pareil, c’est stupide, ça montre le QI des supporters du PSG, mais pourquoi pas. Reste à savoir où placer le curseur de la tolérance : quand est-ce que dire des méchancetés sur les gens devient un crime ?

Ce qui n’arrange pas les choses, c’est qu’on a pas l’air d’avoir fini d’expier les affreusetés commises par nos aïeux sur le peuple juif…

Pour résumer, je préfère penser que les gens ne sont pas des veaux et vont savoir se maîtriser et répondre intelligemment plutôt que de foutre le feu.
Faut vous y faire les enfants. Internet est la source d’informations la plus importante du monde, mais la richesse ne fait pas la fiabilité.  Internet, c’est brut. A vous de savoir l’appréhender. Ou alors on fait un minitel aseptisé. En gros, faites pas chier, réfléchissez. La censure c’est le mal.

PS : Allez voir les commentaires de l’article : vomitifs de politiquement correct.

Spi

Tombé de l'arbre de l'évolution, tente vainement de rattraper son retard. Se rassure en surfant sur les skyblogs.

Commentaires FaceBook

commentaires

Laisser un commentaire