Tag Archives: troll

Il est temps pour lui de changer (de sexe)

Je tiens à exprimer ma solidarité à l’un de nos amis pour son opération prochaine de changement de sexe. Vous comprendrez que je ne cite pas son nom et lui laisse la primeur d’annoncer la nouvelle de lui-même. Ce sera je pense, une grande libération.

En attendant, c’est le moment de réfléchir à tout ce que peut endurer une personne mal à l’aise dans son corps et qui a besoin de devenir qui elle veut être. C’est aussi le moment d’imaginer son quotidien enfermé dans un corps qui n’est pas le sien et les moqueries dont il est victime. Prenez donc un instant pour y méditer.

Alors que les couples homosexuels commencent seulement à s’intégrer dans la Société, il reste encore du chemin à faire pour les autres. Je m’adresse donc à vous, les gens : n’oubliez pas que l’on ne vous demande pas d’aimer, mais juste de tolérer. N’hésitez pas à partager ce message d’espoir au monde !

Et n’oublions pas ce que disait Bill Gates :

2 inches ought to be enough for anybody

Je te souhaite bon courage bro, pour ton opération d’élargissement du pénis. C’est vrai que t’étais ridicule sous la douche.

L’enfant Joker m’emmerde (oui, lui aussi)

Après un vieil article intitulé L’enfant Roi m’emmerde, je me suis rendu compte que les parents étaient parfois plus que démissionnaires : ils utilisent leurs enfants comme « jokers » : un gamin passe sous les roues d’un quad ? Tant pis s’il roulait sur une moto non-autorisée, sans casque et sans surveillance. C’est un enfant, c’est mignon ! Hop, effet Chat Potté immédiat ! Le quadeur est dans le caca car le père en prenant dans les bras son hachis de fils voudra au mieux vous faire un procès, au pire vous désosser à mains nues. Si ç’avait été moi par terre, on aurait juste dit : « ah ben nan, c’est pas cool, c’était un connard mais quand même… » [Lire la suite…]

Peut-on aller trop loin par amour ?

Aujourd’hui, je voudrais faire un peu de prévention sur un thème trop souvent négligé : l’amour. Non, non, je ne vais pas vous parler de préservatif où autre protection contre les MST et les enfants, mais je voudrais juste vous demander d’accepter vos limites physiques. Car il ne faut jamais, au grand jamais se surestimer ! J’en ai pour preuve cette séance à la Fistinière, poétiquement baptisée fist & chips.

Je suis certain que malgré un niveau de lubricité indécent parmi les internautes, vous n’avez jamais entendu parler de la position « le Ying et le yang ». Grand bien vous en fasse, vous avez été préservés. Mais j’entends bien mettre fin à votre innocence dés maintenant.

Sachez qu’en ces temps de solitude et d’isolement, certaines associations entendent prouver que le contact humain n’est pas mort. C’est le cas de la Fistinière, maison coquine s’il en est, qui a organisé cette fameuse soirée fist & chips (dont je ne me lasse pas de répéter le nom). Le but de certains protagonistes y a été de réaliser une position mythique, irréalisable jusqu’ici. Malheureusement, le simple mortel a ses limites car vouloir entrer dans un camarade la tête la première n’était pas prévu dans le cahier des charges du corps humain.

Lire : Deux morts lors d’une soirée fist & chips

Dans un registre moins extrême (quoi que non, finalement pas), c’est lors d’une gigantesque fête que 7 personnes âgées se sont éteintes (plus ou moins) paisiblement. « 50 nuances de Carolos » c’est ainsi que s’appelait cet épanouissant rendez-vous au cours duquel 200 petits vieux se sont enfilés gaiement pendant toute une nuit. Tout a commencé à déraper lorsqu’à 35 sur Jocelyna, les vénérables vieillards ont commencé à montrer des signes de faiblesse, puis à tomber comme des mouches.

Lire : Une partouze du 3eme age se finit par 7 morts !

Vous voici donc mis en garde, comme l’alcool sachez connaître vos limites. Emportez toujours des instruments de mesure et vérifiez régulièrement votre cardio.

Bon, j’admets, je pense que Nordpresse.be est un nouveau Gorafi Belge. Mais admettez qu’au fond de vous, vous y avez cru. 😛
Merci à qui de droit pour les liens. 😉
L’illustration est issus de Wikipedia Commons par Ian MacKenzie.

Pourquoi les informaticiens perdent patience avec leur famille.

stupid-questionL’informaticien est souvent considéré comme le réparateur de PC de sa famille. Même s’il a un doctorat en élevage de bits quantiques ou s’il a créé un contrôleur pour le LHC, on lui demandera toujours de venir tapoter le dos du PC de tatie pour qu’il dégobille son virus. Personne ne comprend son métier et tout le monde le prend pour un réparateur de chez Darty. Le pauvre homme.

Parfois, lorsqu’il est sympa, notre informaticien (que nous appellerons Bob) acceptera de vous donner un coup de main. Souvent, ils vous enverra bouler avec imagination : « Euh non, j’peux pas, c’est un CX8600, je connais pas ça, moi. » ou « Ton ordinateur est possédé par Satan, je ne peux plus rien pour toi, appelle Constantine. »

Qu’un médecin vous claque « mais vas voir ton médecin de famille » ça passe, mais qu’on dise « va voir un dépanneur de PC », ça ne se fait pas. Pourquoi ? POURQUOI ?

Mettez-vous à la place de Bob. Pour commencer, même le plus mauvais d’entre nous est dressé par ses pairs dés son incorporation à être précis et concis.  On finit par comprendre que les « euh… » et les « trucs » sont frustrants pour vos aîné ; je le sais, j’en ai fait (et fais encore) les frais. 🙂 Alors quand on demande ce qu’il y a sur l’écran et qu’on reçoit comme réponse : « un pot de fleurs », comprenez qu’on aille taquiner la frontière de la sanité mentale. Mais admettons, il fallait que la demande soit plus précise et demander ce qui était affiché à l’écran. Ce à quoi vous risquez encore de vous voir répondre une ânerie comme « Nikos ». Alors on pensera à préciser « sur l’écran du PC » à l’avenir.

Quand, dans un moment de bonté, on consent à se pencher sur le petit PC du salon dont l’âme s’échappe par les ports USB, on a envie de vous suggérer l’euthanasie. C’est rapide, c’est pas chiant. Je parle du PC, mais dans certains cas extrêmes, mettre fins au jours d’un utilisateur est une option envisageable. Je pense notamment à cette personne qui nous a remonté un incident : « Je comprends pas, quand je tape mon mot de passe, ce sont des étoiles qui s’affichent. » Dans ce genre de situation, il suffit de rendre visite à la personne avec un sac de soude. Mais malheureusement, ces solutions ne vous conviennent pas en règle générale. Ca ne vous arrange pas car vous avez stocké les photos de la petite dernière sur le disque dur du PC. Ca ne vous arrange pas car vous n’avez pas sauvegardé ces pièces uniques sur un autre disque. Ca ne vous arrange pas car vous êtes relous. Nous, ça nous aurait bien arrangé.

Et nous, au début, on est sympa. Au début seulement. Il faut donc prendre un informaticien de moins de 30 ans qui a encore des dispositions à l’empathie envers le genre humain.

On est assez sympa pour vous accorder les précieuses heures qui pourraient être dépensées de façon bien plus intéressante et productive, en cherchant du midget porn par exemple. Mais finalement, le pire pour nous, c’est qu’on va vous expliquer comment éviter que ça ne recommence… Et vous allez recommencer.

« Si tu donnes un poisson à un homme , il mangera un jour , si tu lui apprends à pêcher , il mangera toujours . »

Le pire pour nous, c’est donc que vous allez rappeler pour le même problème. Un PC, ce n’est pas un lave linge. Vous ne pouvez pas espérer qu’il fasse ce que vous demandez en tournant un bouton. Un PC, ça rend des services, une multitude de services. Alors, vous comprendrez bien que plus un outil permet de faire de choses, plus il est complexe. Dieu merci, les informaticiens ont fait en sorte que ces services soient le plus accessibles possibles. Ceux qui développent pour Mac ont été jusqu’à faire des logiciels exploitables par une espèce de crevette sri-lankaise, les morpions et les hipsters.

Mais aussi accessibles que puissent être ces logiciels, ils demandent un minimum de compréhension. C’est là que vous devez faire un effort. Votre gentil informaticien vous aura montré comment utiliser Internet (le web plus précisément) et chercher sur Google. GETA (Gootle Est Ton Ami)

Apprendre, c’est ce qu’on fait toujours, nous, informaticiens. On ne vous demande pas d’en faire autant, mais comprendre les bases ce sera déjà pas mal. Alors allez-y, posez nous des questions, mais tâchez de vous intéresser suffisamment pour retenir nos réponses.

Les memes s’animent.

You are watching Pedobear. Or is it him watching you?Avant de poursuivre la lecture de cet article, vous devez remplir les conditions suivantes :

  • Vous comprenez l’anglais.
  • Vous comprenez le titre de l’article.
  • Vous êtes au moins level 70 en cynisme.

Vous êtes toujours là ? Ok, poursuivons. 🙂

Voilà, les memes de 4 chan & co ont pris vie et sont devenus des très courtes séries. Ca va un peu effrayer les gens normaux sur mes goûts, mais bon vous saviez déjà, non ? Extrait :

Plus de memes animés sur leur chaîne YouTube : Animeme.

Edition : Et spéciale dédicace à Enrak :