Category Archives: Humour

Les choses à ne pas mettre dans ton CV

Dans un précédent article, je m’étais amusé à lister les défauts mythos des entretiens d’embauche. La plupart des gens avaient pour qualité la plus courante « la rigueur », et comme défaut, « le perfectionnisme »… Je ne sais pas pourquoi on continue à poser ce genre de questions en sachant que personne ne révélera jamais son pire défaut : « Hmm, je ne peux m’empêcher d’arracher les yeux de petits animaux avec des cuillères. Oui, c’est un défaut professionnel car j’aime aussi le faire pendant les heures de travail. Tiens, je vois que vous avez un chaton ? ».

Pour vraiment comprendre les candidats, il faut lire les CVs. Et là, on se rend compte de leur vrai potentiel :

On avait effectivement demandé un informaticien généraliste

Expérience professionnelle :
Cueilleur de cerises
Employé mise en rayon
Installateur TV
Manutentionnaire.

On aurait préféré C#

Mes points forts :
– Permis B.

Le suédois du sud

Nationalité : Suédois
Langues : courant : arabe, français, notions : suédois
Numéro de téléphone : +216… (indicatif de la Tunisie)

Le bon traduiseur

j’aimerais mettre en œuvre […] mon rigueur et précision en tant que traducteur technique […]. Je vous invite à consulter mon site professionnel, que j’ai conçu de A à B

Effectivement, on s’est bien rendu compte que le site a été conçu de C à Z par quelqu’un d’autre.

Nan, t’auras rien comme ça

Me suis senti obligé de le corriger :

et je veut des renseignement sur ce sujet.
et je veuxsouhaiterais des renseignements sur ce sujet.

Non, ce que tu veux vraiment c’est un cours de français.

L’anecdote SNCF de la semaine

Ca faisait longtemps que je n’avais pas maudit la SNCF en public, mais le 24 août dernier méritait une mention spéciale.

Après une petite soirée dans Paris, nous rentrons en passant par Saint Lazare.

Enfin, nous y croyons.

  • 22h00 On a évidemment cru à une blague en lisant que les prochains trains sont annoncés à 0h10. Je pense qu’il va falloir installer des babyfoots, ping-pongs et autres divertissements pour vos usagers, les enfants. Parce que là ce n’est plus une gare, c’est une crèche.
  • 22h03 On demande à un petit gilet rouge ce qu’il s’est passé :
    – Quelqu’un s’est jeté sur les rails.
    Ma réaction est on ne peut plus normale :
    – Mais c’est pas très sympa ça…

  • 22h05 Voie 12, un train est annoncé pour Argenteuil avec bus de substitution, le départ est prévu à… 21h42. Cette affaire ne sent pas bon.
  • 22h15 Annonce sur le quai (mais évidemment pas dans le train) : « Attention ! Mmmmain, mmmahh, MmmmMmmhoiehinq !  » qui se traduit par « Ce train ne partira pas, le prochain part dans quelques minutes voie 2-5 ». Voie 2-5 ? C’est où ça, à côté de la voie 9 3/4 ? On suit le troupeau qui semble se diriger vers la voie 25.
  • 22h17 Le signal du départ retentit alors qu’on traverse encore la gare, tout le monde court… J’imagine un handicapé pris dans la cohue qui ne rentrerait probablement pas chez lui aujourd’hui…
  • 22h20 Le train part, ce qui en soit est un petit miracle. Plus miraculeux encore, il ne s’arrête pas.
  • 22h30 Arrivée en gare d’Argenteuil, les bus de remplacement ne sont pas là. On hésite à prendre un bus RATP. Des gilets rouges nous donnent à boire. Sont sympas les gilets rouges (enfin pas tous, mais ceux-là si)
  • 22h45 Les cars arrivent, on sent qu’ils ont été commandés dans l’urgence. Spectacle : le premier sur place est entouré de gens qui finissent par taper dessus comme des hommes préhistoriques et le chauffeur fuit. On ne le reverra pas. En même temps, accueillir un car de cette façon, c’est comme accoster une demoiselle avec un « vas-y, fais pas ta pute, déballe un sein ! » Ça ne démarre pas une relation très saine.
    Suite à ça, le troupeau néandertalien se disperse et on se retrouve sans car…
  • 22h50 Le second car arrive, il y a moins de monde, on monte dedans en n’ayant aucune idée de sa destination. Lui non plus ne sait pas où il va d’ailleurs, il veut nous emmener à Marseille (mais on sent qu’il aimerait encore plus nous emmener en dehors de son car).
  • 22h55 Le chauffeur ne veut pas partir si des gens sont debout, il descend. Un gilet rouge règle l’affaire.
    Le gilet rouge demande si « quelqu’un de bonne foi voudrait laisser sa place à un enfant malade ». Si je dois résumer la pensée globale à bord du bus à ce moment : « Nope, qu’il crève, je veux rentrer chez moi ».
  • 23h00 Un train pour Cormeilles arrive en gare, on ne sait pas s’il y va vraiment, les gilets rouges ne savent pas s’il y va vraiment, personne ne sait s’il y va vraiment. On reste dans le bus.
  • Employé du mois23h05 Le chauffeur est enfin prêt à nous emmener et demande à un gilet rouge :
    – Donc je vais à Cormeilles ?
    – Non, vous faites toutes les gares jusqu’à Conflans.
    – Mais j’ai pas pris mon GPS moi…
  • 23h10 La circulation des trains a repris discrètement et un train qui va vraiment à Cormeilles arrive.
    On nous demande de descendre du bus (dommage, des gens chantaient des chansons paillardes rigolotes) et on va se tasser dans le train.
  • 23h30, on arrive enfin.

Chère SNCF, les horaires sont approximatifs, mais les faits sont là, quels sont tes solutions pour t’améliorer ?

Je note ta bonne volonté d’amener des bus, mais je note surtout que toi-même, tu ne sais pas trop ce qui se passe sur tes voies et si tu communiques plus, tu communiques toujours mal, même avec tes propres gilets rouges. Aujourd’hui, forte de ton expérience dans le sujet, ne devrais-tu pas être capable de gérer des situations comme celles-ci ?

Bisou, Spi.

Tu es un informaticien de série B quand :

1. Tu refuses d’utiliser ta souris.

Et comme tu es bien pervers… Tu es sous Windows.

Comment apprendre à tout faire avec WikiHow (mais mal, trop mal)

Bonjour les enfants, Rak m’a fait découvrir un site qui va bouleverser ma vie de paria déboussolé ! WikiHow va vous donner des billes pour réussir dans de multiples domaines en répondant à vos questions les plus pertinentes comme : comment devenir un médium (et escroquer de la vieille légalement), comment se tatouer soi‐même à la maison (et se marquer à vie comme échec du darwinisme – et choper une hépatite) ou encore comment faire de la magie noire (et finir pendu par les tripes dans une forêt*). Alors qu’attendons-nous ? Allons visiter le monde fabuleux des grands maîtres de la connaissance, là où la science est futile. Allons apprendre la vie, la vraie !

Mettons ce site à l’épreuve

tatoo

Félicitations, c’est un très beau… euh… tatouage !

J’admets que ces premiers tutoriels peuvent prêter à sourire, mais sachez qu’on trouve aussi de bons articles bien sérieux comme « comment choisir l’endroit idéal pour un premier rendez vous amoureux« . Vous allez voir que ce n’est que du bon sens, mais si de vous même vous n’avez pas éliminé la pissotière de la gare ou le PMU du village, cet article est pour vous. Allez, place aux conseils des Hitch de WikiHow :

Rule #22 – Know Your Way Out
« Songez à ce que désire la personne avec laquelle vous allez sortir. » Le problème est qu’il n’est pas improbable que votre nouvel ami désire avant tout… s’affranchir du fardeau de sa semence dans votre intérieur tout propre (auquel cas l’arrière de la pissotière n’était pas un si mauvais choix). A votre place, je partirais plus sur un endroit éclairé avec du monde et plusieurs sorties facilement accessibles.

Rule #25 – Shoot First
« Donnez le plus de détails possible à la personne avec laquelle vous sortez. » Bien sûr, bien sûr, commencez par votre numéro de téléphone, votre adresse, les heures où vous êtes seules, et plaisantez sur votre fenêtre qui n’a pas d’alarme.

Rule #8 – Get A KickAss Partner
« Il peut être tentant de se rendre à un rendez-vous amoureux collectif, mais voyez si votre partenaire pourrait l’apprécier. » Je n’invente rien, c’est dans l’article. Pourtant on ne le répétera jamais assez, pas de fistinière le premier soir.

Deuxième chance ?

OK, c’est vrai, ce n’était pas convaincant. Tenez, essayons celui-ci : « comment neutraliser un sort lié à la magie noire« . En plus ça tombe bien, ça m’arrive assez souvent ces temps-ci. Alors voyons les solutions : « Prenez un bain de sel et de plantes magiques »… Mais en quoi, me baigner dans ma soupe va m’aider ? Et je trouve ça où ? Y’a un rayon plantes magiques à Lidl ? Sinon, je lis : « Parlez-en à un guérisseur spirituel. » Bien entendu, je vais évidemment aller voir le marabout du coin qui fera disparaître le mal aussi vite que mon liquide… Fatigue.

Tant pis, je vais essayer plus technique avec « comment prendre un bain« … Ah oui quand même, ce n’est pas sans me rappeler le « comment mettre une capuche » d’Erwan mais eux, ils sont sérieux. Ils t’apprennent à prendre un pu[*]ain de bain !

Hmmm, non.

Globalement, ce site est bourré de conseils pires que ceux de Doctissimo sur lequel chaque point noir se transforme en maladie incurable. Bienvenue au royaume de la désinformation ! Par exemple, pour avoir de plus gros seins : « Ne faites pas de sport tous les jours ou cela pourrait endommager les muscles de votre corps et vos seins mettraient beaucoup plus de temps à pousser. » : effectivement, vos seins seront beaucoup plus ronds quand vous pèserez le quintal, et pensez à manger des M&M’s, ça affine le grain de peau… Autre exemple : pour « être une vraie fille », « Douchez-vous au grand minimum une fois par jour. Personne ne voudra s’approcher d’une fille qui sent mauvais. » : bien vu à l’heure où les dermatologues préconisent de limiter les douches et bon pour la confiance en soi des jeunes filles qui vont maintenant s’astiquer frénétiquement à longueur de journée.

Je jette l’éponge. Il y a sans doute quelques trucs qui parviennent à sortir de l’involontairement drôle pour atteindre l’intéressant, mais leur fondement branlant me fait peur. Visitez donc ce site avec recul et ne tombez pas dans les stéréotypes stupides que vous y rencontrerez. Pas envie de vous croiser en Bimbo décérébrée sous prozac.

* : vous aurez-toujours « Comment neutraliser un sort lié à la magie noire ».

Les meilleurs conseils des parents au CSA

Il y a quelques mois, le site du CSA laissait la paroles aux parents pour les aider à « enrichir leurs conseils ». Il en ressort principalement que les bandes annonces pour les films de soirée sont trop violentes et qu’il faut un logo -16 pour les JT. Toutefois, certains citoyens inquiets ont formulé d’autres remarques intéressantes qu’il serait dommage de perdre.