L’anecdote du jour : Freewifi et Hadopi

Source image : WinMacSofts

Je n’y ai jamais pensé, mais il fallait se douter que ça aller arriver : le délit de « défaut de sécurisation de son accès Internet » mis en place par Hadopi vient d’être pris en défaut, ou pas.

Free propose des points d’accès gratuits en utilisant nos Freebox comme relais. C’est louable, ça permet à n’importe quel abonné de free (un voisin, un passant…) d’utiliser la box d’un co-abonné pour accéder à Internet. Un second point d’accès un peu plus limité que le vôtre est donc créé, et parfois vous n’en soupçonnez même pas l’existence. Le seul élément auquel vous avez accès concernant ce point, c’est la possibilité de l’activer ou non. Impossible à sécuriser donc, d’autant qu’un simple code à 5 chiffres permet à un internaute malintentionné de se connecter.

Et bien vous allez rigoler, mais un freenaute de mon entourage a eu l’agréable surprise de se faire flasher par Hadopi. Or, ce n’est pas son adresse qui apparaît, mais celle d’un utilisateur de son point d’accès FreeWifi. Qu’à cela ne tienne, c’est sa box qui présente un défaut de sécurisation, c’est lui le responsable. Pris entre le marteau aveugle d’Hadopi et l’enclume free, le pauvre va sans doute un peu contester puis se contenter d’assumer les conséquences des actes d’un autre.

Outre son préjudice personnel, cette histoire de sécurisation des box va nuir à la volonté de partage de connexions entre utilisateurs. On savait que demander aux gens de sécuriser leur box était un moyen de trouver un responsable qui ne s’esquiverait pas. On savait que ce serait injuste, inefficace et nuisible. Aujourd’hui, aucun Internaute n’est surpris lorsque l’Hadopi étale sa bêtise.

Spi

Tombé de l'arbre de l'évolution, tente vainement de rattraper son retard. Se rassure en surfant sur les skyblogs.

Commentaires FaceBook

commentaires

6 Responses to L’anecdote du jour : Freewifi et Hadopi

  1. Rak dit :

    Proprement scandaleux.
    De tous les bras cassés qui bossent sur cet étron virtuel digne d’un cirque, j’aimerai qu’on leur fasse passer à TOUS des tests afin de savoir s’ils font la différence entre adresse ip et mac, clé wep et wpa, et s’ils sont capables de sécuriser eux-même leur box.

    Désolée du peu mais quand on sait que dans les ministères ça dl à tout va (mais non, @spanou) c’est du foutage de gueule pur et simple.

    Quand on sait qu’en prime (et quand on voit ce que leur coute leur merde) y’a eu un nombre de sanctions qui se comptent sur les doigts de la main.
    Que le pauvre bougre qui se faire punir doit venir lui même sur paris en cas de procès (avec les frais que ça implique) je suis désolée mais ça me fout en rogne.

    La connerie crasse de certains est tellement scandaleuse qu’une euthanasie de ces individus sans cervelle ni bon sens me parraît être la meilleure solution.

    Je compatis pour ton ami, qui va devoir essuyer les plâtres à la place d’un pauvre con.

    Ps : Sache par ailleurs que Free impose de mettre sa box en partage pour pouvoir utiliser toi même le code du hotspot. Jusqu’à présent les étudiants n’hésitaient pas à partager le code pour se connecter tranquillement en cité U par exemple. Eh bien depuis quelques semaines, un patch ninja fait que c’est UN code connecté en MÊME temps.
    /bras à ces cons d’internautes qui vont payer et assumer pour les autres, en n’ayant droit à rien.

    Foutage de gueule, quand tu nous tiens.

    Pps : ce poste plus que vindicatif n’a rien à voir avec la météo. Par contre je fais une sacrée allergie à la connerie profonde, et avec Hadopi qui recommence à faire chier, on touche le fond.

  2. jefflec dit :

    J’ai toujours dit que le Wifi c’était mauvais pour la santé 🙂

Laisser un commentaire