Tag Archives: hadopi

Filtrage et censure d’Internet : voilà, on y est.

Tous pirates !

Je me souviendrai de 2015 comme de l’année au cours de laquelle le filtrage de l’Internet Français a vraiment commencé. Vous aussi vous pensiez que c’était impossible avec un gouvernement socialiste ? Mouahaha ! C’était juste plus facile de faire passer le suppo. Vous ne l’avez pas vu venir, n’est-ce pas ?

Sachez donc que depuis quelques jours, il est possible à la Police Nationale de bloquer des sites Internet sans avoir recours à un jugement équitable :

Lorsque les nécessités de la lutte contre la provocation à des actes terroristes ou l’apologie de tels actes […] ou contre la diffusion des images ou des représentations de mineurs […] le justifient, l’autorité administrative peut demander à toute personne mentionnée au III de l’article 6 de la présente loi […] de retirer les contenus qui contreviennent à ces mêmes articles 421-2-5 et 227-23.

Ceci s’applique directement au niveau des fournisseurs d’accès à Internet mais aussi aux moteurs de recherche qui devront déréférencer dare-dare les sites suspects. Judge Dredd arrive, mais discrètement.

A n’en pas douter, les dessinateurs de Charlie Hebdo seraient ravis que leur mort ait permis de cautionner cette petite loi mesquine qui est le premier vrai pas dans la censure d’Internet. Elle pourrait déboucher bientôt sur le blocage sans jugement des sites de téléchargement illégal, puis pourquoi pas un jour des sites « immoraux » comme ce blog. On en reparle dans quelques mois.

Source : Legifrance.
Lire aussi : La France persiste et signe la censure administrative du Net.

Si tu es prêt à sacrifier un peu de liberté pour te sentir en securité tu ne mérites ni l'autre Thomas Jefferson

Hadopi : Manifestation du 25 avril 2009 (souvenez-vous)

J’ai tenu à récupérer cet article de l’ancien blog comme un souvenir de notre action collective. Hadopi, ça fait 5 ans maintenant qu’on en parle, c’est rentré dans les moeurs et aujourd’hui on s’est habitué à la voir dans le paysage d’Internet. Pourtant, comme prédit à l’époque, son utilité est discutable et je continue autant à télécharger des DivX qu’à aller au cinéma. Ma vie d’Internaute n’a pas changé et le les lois ne sont toujours pas adaptées au numérique. Voyons ce qu’on s’en disait il y a 5 ans :

Rapport Lescure : vomissons un peu.

AllYourInternetz

Lundi 13 mai, le rapport Lescure a été remis par l’ancien président de Canal+ au gouvernement.
Evidemment, un ancien patron de chaîne ignorant tout d’Internet n’a pu que pondre une logorrhée portant atteinte à la neutralité du Net et confiant le sort du Réseau à une institution de vieillards inutile : le CSA.

Franchement, si un gouvernement de gauche appuie ces préconisations, ils vont se décrédibiliser grave auprès des geeks de France. Alors, un peu de courage François : remercie gentiment Pierre pour ses conseils peu avisés et orientés, et raccompagne le à son Rotary Club pour qu’il y finisse ses jours en paix, loin d’un monde qu’il ne comprend plus.

Plus d’information sur le site de la Quadrature du Net : Rapport Lescure, le catalogue répressif de l’industrie.

 

L’anecdote du jour : Freewifi et Hadopi

Source image : WinMacSofts

Je n’y ai jamais pensé, mais il fallait se douter que ça aller arriver : le délit de « défaut de sécurisation de son accès Internet » mis en place par Hadopi vient d’être pris en défaut, ou pas.

Free propose des points d’accès gratuits en utilisant nos Freebox comme relais. C’est louable, ça permet à n’importe quel abonné de free (un voisin, un passant…) d’utiliser la box d’un co-abonné pour accéder à Internet. Un second point d’accès un peu plus limité que le vôtre est donc créé, et parfois vous n’en soupçonnez même pas l’existence. Le seul élément auquel vous avez accès concernant ce point, c’est la possibilité de l’activer ou non. Impossible à sécuriser donc, d’autant qu’un simple code à 5 chiffres permet à un internaute malintentionné de se connecter.

Et bien vous allez rigoler, mais un freenaute de mon entourage a eu l’agréable surprise de se faire flasher par Hadopi. Or, ce n’est pas son adresse qui apparaît, mais celle d’un utilisateur de son point d’accès FreeWifi. Qu’à cela ne tienne, c’est sa box qui présente un défaut de sécurisation, c’est lui le responsable. Pris entre le marteau aveugle d’Hadopi et l’enclume free, le pauvre va sans doute un peu contester puis se contenter d’assumer les conséquences des actes d’un autre.

Outre son préjudice personnel, cette histoire de sécurisation des box va nuir à la volonté de partage de connexions entre utilisateurs. On savait que demander aux gens de sécuriser leur box était un moyen de trouver un responsable qui ne s’esquiverait pas. On savait que ce serait injuste, inefficace et nuisible. Aujourd’hui, aucun Internaute n’est surpris lorsque l’Hadopi étale sa bêtise.

La France prem’s en europe sur la censure du Net.

En mars 2011, je rédigeais un article qui relayait l’analyse de Reporters sans Frontières sur la censure dans le monde. Avec une surprise plus ou moins grande, on y découvrait l’entrée de la France dans la catégorie « sous surveillance ». Merci à Hadopi et Loppsi pour l’obtention cette distinction.

Cette année encore, la France est le petit point rouge au milieu de l’Europe.

Carte de la cyber-censure - Reporters Sans Frontières.

Carte de la cyber-censure - Reporters Sans Frontières 2012.

Et pour rappel, voici la carte de 2011 :

Carte de la cyber-censure - Reporters Sans Frontières 2011.

Carte de la cyber-censure - Reporters Sans Frontières 2011.

Pour plus d’informations, lire l’article de RSF : Entre surveillance et filtrage, la brèche ténue des net-citoyens.