Filtrage et censure d’Internet : voilà, on y est.

Tous pirates !

Je me souviendrai de 2015 comme de l’année au cours de laquelle le filtrage de l’Internet Français a vraiment commencé. Vous aussi vous pensiez que c’était impossible avec un gouvernement socialiste ? Mouahaha ! C’était juste plus facile de faire passer le suppo. Vous ne l’avez pas vu venir, n’est-ce pas ?

Sachez donc que depuis quelques jours, il est possible à la Police Nationale de bloquer des sites Internet sans avoir recours à un jugement équitable :

Lorsque les nécessités de la lutte contre la provocation à des actes terroristes ou l’apologie de tels actes […] ou contre la diffusion des images ou des représentations de mineurs […] le justifient, l’autorité administrative peut demander à toute personne mentionnée au III de l’article 6 de la présente loi […] de retirer les contenus qui contreviennent à ces mêmes articles 421-2-5 et 227-23.

Ceci s’applique directement au niveau des fournisseurs d’accès à Internet mais aussi aux moteurs de recherche qui devront déréférencer dare-dare les sites suspects. Judge Dredd arrive, mais discrètement.

A n’en pas douter, les dessinateurs de Charlie Hebdo seraient ravis que leur mort ait permis de cautionner cette petite loi mesquine qui est le premier vrai pas dans la censure d’Internet. Elle pourrait déboucher bientôt sur le blocage sans jugement des sites de téléchargement illégal, puis pourquoi pas un jour des sites « immoraux » comme ce blog. On en reparle dans quelques mois.

Source : Legifrance.
Lire aussi : La France persiste et signe la censure administrative du Net.

Si tu es prêt à sacrifier un peu de liberté pour te sentir en securité tu ne mérites ni l'autre Thomas Jefferson

Spi

Tombé de l'arbre de l'évolution, tente vainement de rattraper son retard. Se rassure en surfant sur les skyblogs.

Commentaires FaceBook

commentaires

Laisser un commentaire