XBox One : Quand le jeu ne t’appartient plus.

Sur XBox.com, Microsoft livre quelques informations sur les sujets qui fâchent (cf. La X-Box One, c’est d’la merde ? Vous reverrez vos positions ^^). Vous allez voir que les différents acteurs poussent méchamment vers un changement de consommation des jeux afin de maximiser les profits. La solution des éditeurs : garder la main mise sur toute la vie d’un jeu en imposant qu’il soit vérifié toutes les 24h.

Fin de la revente de jeux d’occasion :

Avec la Xbox One, vous pouvez jouer hors ligne pendant 24 heures sur votre console principale, ou une heure, si vous êtes connecté à une console différente et utilisez votre bibliothèque de jeux. Le jeu hors ligne n’est plus possible après ce délai jusqu’à ce que vous ré-établissiez une connexion Internet, mais vous pouvez toujours regarder la télévision et profiter du lecteur Blu-ray. [NdSpi: Ce qui vous fait une belle jambe]

En gros, si une « connexion permanente n’est pas requise », pas de connexion pendant 24h et votre console se transformera en un presse-papier de luxe.

Source : Xbox One: A Modern, Connected Device

Le Kinect espionnera votre vie et volera votre âme :

Si vous ne voulez pas que le capteur Kinect soit allumé lorsque vous jouez, vous pouvez mettre en pause Kinect. Pour éteindre votre Xbox One, il suffit de dire « Xbox Off ». Quand le système est éteint, il est seulement l’écoute de la commande vocale « Xbox On », et vous pouvez même désactiver cette option.

Ou pas, donc. Comme attendu, cet argument était ridicule. C’est échelon qui le fera.

Source : Privacy by Design: How Xbox One and the New Kinect Sensor Put You in Control

Microsoft va-t-il tuer le marché de l’occasion ? :

Xbox One va permettre une nouvelle forme d’accès pour les familles. Jusqu’à 10 membres de votre famille peuvent s’identifier et jouer aux jeux de votre bibliothèque partagée, sur n’importe quelle Xbox One.

Admettons.

Attention, langue de bois :

Aujourd’hui, certains joueurs choisissent de revendre leurs vieux disques. Nous avons conçu la Xbox One pour que les éditeurs de jeux puissent vous permettre d’échanger vos jeux chez les vendeurs agréés. Microsoft ne fait pas payer de frais aux vendeurs, éditeurs ou consommateurs lors des transferts de ces jeux.

La Xbox One a été conçu afin que les éditeurs puissent vous permettre de donner vos disques à vos amis. Il n’y a pas de charges à payer pour ces transferts. Deux exigences toutefois : vous ne pouvez donner vos jeux qu’aux gens avec qui vous avez été amis pendant au moins 30 jours [NdSpi : malin, ça va faciliter l’élargissement de ces listes] et chaque jeu ne peut être donné qu’une seule fois.

Bougez pas, j’ai la page qu’il vous faut.

Source : How Games Licensing Works on Xbox One

En résumé : la console devra avoir un accès au Net, et ce sont les éditeurs qui choisiront si vous pouvez revendre ou donner vos jeux. Bonne nouvelle cependant, Kinect n’est pas un portail vers le septième cercle des enfers.

Maintenant, on va attendre les procès des associations de consommateurs. Mais avant, la sortie de la PS4 (dans 2 jours ) qui pourrait bien jouer sur ces « désagréments ». 🙂

Note : les traductions sont faites par moi-même, donc sentez-vous free d’aller lire les véritables textes en suivant les liens vers les sources.

Spi

Tombé de l'arbre de l'évolution, tente vainement de rattraper son retard. Se rassure en surfant sur les skyblogs.

Les derniers articles par Spi (tout voir)

Commentaires FaceBook

commentaires

12 Responses to XBox One : Quand le jeu ne t’appartient plus.

  1. Sébastien dit :

    Ahahahaahah je l’avais dit !!!! au diable microsoft , sa fait longtemps que je n’est pu acheter de console et j’en racheterais toujours pas !

    • Spi dit :

      Dommage quand même. Ca m’aurait plu d’avoir une conversation avec ma XBox à la 2001 :

      – Hello, Xbox. Do you read me, Xbox?
      – Affirmative, Dave. I read you.
      – Open the blu ray player, Xbox.
      – I’m sorry, Dave. I’m afraid I can’t do that.

      😀

  2. Rak dit :

    Bon ben ça fait pas envie :p
    Et c’est là qu’on va rire, en voyant la stratégie de sony :
    – Suivre le mouvement pour se mettre les éditeurs et les gratte-thunes dans la poche
    OU
    – Ne pas suivre cette mentalité déplorable et gagner le coeur des joueurs.
    Réponse à l’E3 …

  3. Sébastien dit :

    Ralalaa vous ete trops gentil , il pourrais faire encore pire !

    • Spi dit :

      Ah oui, pas mal : plus de connexion permanente requise, partage des jeux comme avant (moyennant l’impossibilité de jouer sans le disque dans la console).

      An internet connection will not be required to play offline Xbox One games – After a one-time system set-up with a new Xbox One, you can play any disc based game without ever connecting online again. There is no 24 hour connection requirement and you can take your Xbox One anywhere you want and play your games, just like on Xbox 360.

      Trade-in, lend, resell, gift, and rent disc based games just like you do today – There will be no limitations to using and sharing games, it will work just as it does today on Xbox 360.

      La X-Box remonte dans mon coeur et repasse devant la PS4. A moins qu’il reste une baleine sous caillou question DRM.

      • Rak dit :

        Hmm le kinect en mode surveillance ça reste un gros point noir quand même

        • Spi dit :

          Nan mais t’es sérieuse ? Tu crois vraiment que MS va balancer tes conversations privées plus qu’Android, Apple ou la XBox 360 ?
          De 1, c’est illégal. De 2, il y aurait bien un petit malin qui snifferait les émissions réseau pour débusquer des transits suspects. De 3, la console fonctionne en mode déconnecté. Contrairement à Android et iPhone, c’est l’informatique embarquée qui fait l’analyse vocale. De 4, Microsoft essaye de s’opposer à Google en faisant la promo de sa politique de confidentialité. Ce serait contre productif.

          Résultat : c’est un mythe, ne propageons pas les mythes. Mettons du Begon dessus.

          Edit : et l’option est désactivable, si je me souviens bien.

Laisser un commentaire