Tag Archives: avis

On a testé : Le Memphis Coffee de Henin-Beaumont

Salut les enfants.  Ce weekend, on a testé l’ouverture du Memphis Coffee, nouvel arrivé sur la zone d’activité d’Henin-Beaumont. Le restaurant se veut une réplique d’un diner’s des années 50 aux USA. Première impression en entrant, l’ambiance est là : les serveuses sont en uniforme kitsch, du Presley passe en boucle sur les téléviseurs, les couleurs sont bien flashies,  on retrouve la « moutarde américaine qui pique pas »… On s’y croirait presque. En ce qui me concerne, je ne suis pas un grand fan de cette déco, mais si vous kiffez, ça vous plaira.

Comment ça se passe là dedans ?

On nous installe sur une banquette 2 personnes, c’est assez confortable mais je n’ai pas trouvé d’endroit pour accrocher mon manteau. Je prends un cocktail en apéro, rien d’inhabituel si ce n’est qu’on nous propose de prendre  une formule refill avec des sodas à volonté.

En entrée, faut avoir faim : que des trucs frits dans les starters. On prendra du spicy cheese et du fried camembert : pas mauvais mon camembert.

Ensuite, on commande un Cheese et un Rocky burger. La serveuse aura oublié de valider notre commande et on devra réclamer 40 minutes après l’entrée. Bon, on pardonne, c’est l’ouverture, il faut bien que tout l’engrenage se rode. Quand nous sommes servis, je suis déçu par la taille ridicule du burger. Le steak est très bon, les frites aussi mais en quantité énorme par rapport a la viande. Le Rocky, c’est au roquefort mais il y a juste quelques dés du précieux fromage dedans. C’est bon, mais clairement pas copieux : ça ne fait pas honneur aux US pour le coup.

Du coup, il nous reste de la place pour un dessert. On prend deux pancakes au sirop d’érable et des brownies. Le tout à l’air maison, mais ce n’est pas le cas de tous les desserts : je pense à la tarte au daim qu’on retrouve chez tous les vendeurs de kebabs.

Le site web

Mon Dieu. Kevin le stagiaire s’est fait plaisir. Si les visuels sont réussis, c’est d’une lourdeur atroce et ça ne marche pas sur tablettes. Les informations sont partielles et difficile d’accès. Il n’y a pas de prix affiché.

Un avis ?

Mitigé. L’accueil est bon si l’on passe outre l’attente de nos plats. Ce qui déçoit, c’est le burger qui ressemble à un empilement d’ingrédients fait sans goût.

Au final, avec boissons, entrée, burger et dessert, vous vous en sortirez pour environ 25€. Pour ce prix, on espère un plat principal plus copieux, d’autant qu’ils se vantent d’une « très forte rentabilité« .

Est-ce que j’y retournerai ? Hmmm, peut être mais pas à mon initiative. D’autres restaus font des burgers aussi bons (et plus maousses) dans une ambiance que je préfère. Mais notez que ce n’est pas le cas des burgers angus du Beers & co d’à côté qui sont franchement dégueulasses.

Bon ap’, Spi. 😉

Publié le 24/02/2013 et archivé le 24/03/2013. Article original publié sur Le Chaudron Fumant.

Edition du 27/03/2013 : Depuis cet article, d’autres retours vont dans le même sens, mettant toujours en avant la piètre qualité du service et la quantité de viande un peu chiche. Jetez un oeil à Memphis Coffee à HENIN-BEAUMONT (P2/P4) Passe ton chemin ou mange ta main !

Avis : écouteurs Bose IE2

Bose® IE2

Je ruine régulièrement mes écouteurs et il y a quelques mois, j’ai fait l’acquisition d’une paire d’écouteurs Bose IE2. Ils succèdent aux Koss The Plug, Senheiser CX300 et aux Klipsch Image S4. Tous sont décédés sous mes yeux à cause d’un fil effiloché dans la gaine trop fine. Alors là, moi je dis halte aux cheveux cassants et aux pointes sèches !

Il était donc temps de penser à des écouteurs prévus pour affronter la jungle urbaine. Les IE2 sont de cette trempe et j’ai pu les tester sur une petite quantité de musiques respectable. Mais rappelez-vous que je ne suis pas un pro du son et qu’il y a des gus bien mieux placés pour donner un avis technique. Je suis le prince du subjectif.

Ces écouteurs ont des qualités certaines :

  • Le son me semble encore meilleur que le Klipsch Image S4 qui possède pourtant 2 drivers. On découvre encore de nouveaux sons 🙂
  • Les embouts StayHear sont parfaits pour faire du sport sans risquer de perdre une oreillette.
  • L’absence d’isolation phonique le rend plutôt bon pour se balader tout en entendant le camion qui arrive sur vous.
  • Sentiment de solidité, fils épais.
  • Très confortables.

Et des défauts aussi :

  • Le son est ressenti différemment en fonction de l’oreille. Certains disent que le son est très « Bose » (comprendre avec des grave omniprésentes), mais il me semble bien étalé. Lorsque l’embout s’enfonce trop dans l’oreille, je pense que les graves doivent prendre le dessus. Difficile de savoir comment il va sonner dans votre oreillle sans l’essayer.
  • Les basses n’atteignent toujours pas celles d’un Koss The Plug.
  • Ce ne sont pas des intra-auriculaires : le bruit extérieur est très présent. De fait, le rendu est assez moche dans une rue passante.
  • Les fils ont une durée de vie de moins de 2 ans en usage quotidien.

Au final, je leur trouve un son vraiment sympa, même si les graves dont je suis friand ne sont pas si présentes qu’annoncé (fonction de la morphologie de l’oreille sûrement). Pour moi il est dur de retrouver un casque qui n’isole pas : demandez-vous si c’est ce que vous cherchez.
Cela étant dit, j’aime bien ce casque, et après avoir dû supporter un intra d’entrée de gamme un weekend, je suis content de retrouver mon Bose !

Je vous fais signe quand j’ai réussi à ruiner celui-ci…

Voyez le test des Numériques pour vous faire une meilleure idée. J’ai réussi à trouver ce casque aux alentours de 100€ sur le Net. Il existe des versions pour Androids et iPhones.

Special-T

What else?

Nestlé invente un nouveau concept gravitant autour de leur fameux Nespresso : le Special-T. On ne change pas un modèle qui gagne.

Comme on pouvait s’y attendre de la part de la marque qui emploie Georges Clooney, il s’agit là d’une machine très séduisante.
On s’en fout de ce qu’elle fait, elle est belle, je vous dis. Enfin, si vous voulez vraiment tout savoir, elle fait du thé à base de capsules et j’ai franchement été tenté de l’acquérir avant d’enfin réussir à trouver le prix de la dosette.

Après un voyage de 4 jours au centre de l’Afrique, après avoir soudoyé les gardes armés de la plantation et après avoir subis les pires outrages à bases de jeunes théiers, j’ai enfin découvert le prix de ces satanés ovnis blindés fourrés à la plante morte… Il vous en coûtera 35 centimes par thé.

Voilà, voilà, je vous laisse digérer le prix quelques instants… J’en remet une petite couche ? Ca fait 144€ le kilo et vous devrez les acheter par 150 (capsules hein, pas kilos) pour vous les faire livrer gratuitement. Un rapide calcul nous amène à une commande de 52,50€ minimum. Alors le thé, oui, le thé à 35 centimes, non. D’autant que des thés de qualité se retrouvent à moins 70€ le Kg.
Le pack de bienvenue est intéressant à 89€. Il contient 40 capsules, la theillère et deux tasses. Vous trouverez cette offre alléchante facilement par contre.

Je vous fais grâce du pseudo débat écolo-bobo-merdique qui « fait rage » pour savoir si l’aluminium de l’emballage c’est le mal.

Pour conclure sur une note mitigée, il faut dire que je suis un peu feignant et que l’idée de ne pas faire chauffer d’eau et de ne pas fourrer une boule en métal me plaît. La flemme se paye cher. Dilemme.

Klipsch Image S4

Je comptais commencer par vous parler de ma carrière d’audiophile, mais bon, je suis loin d’être un spécialiste du son. Cela dit, j’ai un peu suivi la courte carrière de l’intra-auriculaire et ma récente acquisition d’un Klipsch m’a donné envie de faire un modeste résumé de mon expérience.

Je suis resté dans une fourchette de prix raisonnable allant de 30 à 54€.

Koss : The Plug

J’ai commencé par les premiers intras de Koss. Il s’agit d’oreillettes à embouts en mousse à mémoire de forme très isolants. Le son est orienté vers les graves, délaissant le haut du spectre mais fournissant des basses dignes d’un caisson de 5.1. C’est particulièrement agréable sur des musiques rythmées, mais moyen sur le reste. Je pense que c’est ce qui a fait réduire la note des Numériques de 4 à 2 étoiles (sur 5). L’enthousiasme du début est retombé, il est temps de mûrir le système.

On trouve ce casque à partir de 15€ aujourd’hui, 30€ il y a 4 ans.

Sennheiser : CX300

Le CX 300 (ou son clone chez Creative, le EP-630) a remplacé feu mon Koss. L’isolation est nettement moins bonne, même si elle reste bien meilleure que celle d’une oreillette. Le spectre sonore est mieux étalé : les aigus son plus présents et les basses plus discrètes. Les Numériques ont revu sa note à la baisse, passant de 4 à 3 sur 5. Il m’a été fidèle jusqu’à récemment, ses petits fils n’ayant pas résisté à mes torsions frénétiques.

J’avais dû le payer 39€, on le trouve maintenant à 30€.

Klipsch : Image S4

Ma toute dernière acquisition. J’ai fait quelques recherches chez mes potos des Numériques (on va dire que je leur fait de la pub) et j’ai été séduit par le S4 noté 4/5. Pour eux, ce sont des intras « next gen » : ils contiennent deux drivers (HP) et fournissent un son magnifique. Les aigus et les graves sont bien rendus, un plaisir qui n’est pas gâté par la répartition des fréquences sur les deux drivers.

Le S4 est fourni avec un boîtier métallique, deux paires d’embouts de formes différentes et un pitit bazar pour nettoyer les orifices de vos liquides corporels.

A 54€ chez Amazon (et en baisse), j’estime que c’est une très bonne affaire. Il existe une version spéciale iPhone (S4i, avec commande et micro) qui est inutile à toute personne pommeless.

Edition du 04/01/2011 :
Le casque est toujours aussi sympa. Bonnes graves bien profondes, bons aigus. Il tient bien dans l’oreille mais j’ai dû coller les plus gros embouts.
Les deux drivers par écouteur en font de grosses oreillettes, mais finalement, elle ne sont pas lourdes ou désagréables.
Il donne une impression d’une bonne finition. Enfin de bons écouteurs, j’en suis très content 🙂

Et alors ?

Et bien, la qualité est allée croissante à travers ces trois générations et je suis vraiment satisfait des Klipsch jusqu’ici. Espérons qu’il ne feront pas mal aux oreilles sur une longue écoute.