Category Archives: Développement

Votre nom de domaine gratos ça vous tente ? Je vous l’offre. :)

Bonjour les enfants, j’ai des cadeaux pour vous ! Il s’agit de ristournes sympas sur des noms de domaines chez Gandi.

A l’occasion de ses 15 ans, le registrar distribue des lots à tours de bras à ses abonnés. Je n’aurais pas gagné mon t-shirt, mais j’aurais au moins pécho quelques bonnes affaires dont je peux vous faire profiter.

Voici les coupons dont je dispose :

  • Un .FR gratuit
  • Un .XYZ gratuit
  • Un .COM gratuit
  • Un .EU à 1€
  • Un .INFO à 1€
  • -85% sur un .HOST
  • -50% sur Simple Hosting S ou M
  • Un .XYZ à 1€
  • Un T-Shirt Gandi Scribble (faut pas abuser, je le garde celui-là ^^)

Toutes ces promos sont valables uniquement pour un achat avant le 1er mai 2015.
En général, un nom de domaine est valable 1 an renouvelable. Ca ne fonctionne pas pour un renouvellement (forcément, j’ai essayé ^^).

Pour obtenir les codes de réduction, envoyez moi un mail via le formulaire de contact ou laissez un commentaire ci-dessous. Attention, après le 1er mai, il sera trop tard.

Pour ceux qui ne le sauraient pas : un nom de domaine c’est comme yahoo.fr, northgate.fr ou google.com. Une fois qu’on l’a, on peut l’associer avec son blog (comme ici) ou sa page facebook, etc.

Comment supprimer une host key qui a changé dans MobaXTerm ?

Pour mémo, et parce que ça semble être un sujet tabou sur le Net, voici comment faire. Il faut juste le savoir et comme je suis super altruiste, je me suis dit que j’allais poster la méthode :

Lorsque vous vous connectez à un serveur dont l’identification a changé, vous allez avoir un message du genre avec MobaXTerm (le vrai est plus complet).

Login: toto
@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@
@ WARNING: REMOTE HOST IDENTIFICATION HAS CHANGED! @
@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@
IT IS POSSIBLE THAT SOMEONE IS DOING SOMETHING NASTY!
Add correct host key in /home/itsme/.ssh/known_hosts to get rid of this
message.
Offending RSA key in /home/itsme/.ssh/known_hosts:3

Vous allez vous demander comment diable supprimer cette fucking clé alors que Putty vous met juste un warning. Simple en fait :

  1. Allez sur l’onglet de MobaXTerm représentant une émulation de ligne de commande de votre poste local (le premier normalement).
  2. cd /home/itsme/.ssh/ (pensez à changer itsme par votre nom d’utilisateur, il s’affiche dans le message d’erreur)
  3. cp known_hosts known_hosts_20140912.old
  4. vi known_hosts
  5. Trouvez la ligne commençant par l’IP du serveur dont vous souhaitez rétablir l’accès
  6. faites un « dd » dessus sous vi puis un « :wq ».
  7. Relancez la connexion à votre serveur
  8. rm known_hosts_20140912.old (en local, pour nettoyer)

A bientôt pour une nouvelle aventure qui passionnera tout autant les foules. 🙂

One Intranet to kill them all

Ca fait 10 ans que j’élève des Intranets pour une boite du CAC40. J’en ai vu quatre vivre et mourir, généralement pour des raisons parfaitement compréhensibles qui concernaient les performances, l’évolutivité ou, de façon plus pragmatique les coûts. Quoi qu’en réalité, c’est toujours l’argent qui gouverne, il ne faut pas se leurrer. 

Ces dernières années, nous étions parvenus à mettre en place un Intranet qui remplissait plutôt bien son rôle. Nous avions réussi à mettre en place un site fréquenté par plusieurs dizaines de milliers d’utilisateurs et dont la plupart des webmasters étaient satisfaits. Le déploiement de nouveaux espaces était en cours et l’avenir s’annonçait radieux. C’est bien sûr à ce moment là que la direction décide de sucrer l’Intranet. 

Çà ne me choquerait pas plus que ça si c’était le fruit d’une réflexion raisonnée et d’audits, mais ce n’est pas le cas. Nous ne savons pas ce qui a décidé à arrêter l’Intranet. Nous sommes pourtant les premiers concernés mais il faut croire que là haut, on se fiche éperdument de l’avis des petites mains et pire, de leur communiquer la moindre information.

Ceci dit, je soupçonne qu’il n’y ait pas de raison autre que les économies brutes. Après être passé à l’open source, l’Intranet coûte encore trop cher. L’Intranet coûte trop cher, mais aucun audit sérieux ne sera fait, et c’est le service communication qui expliquera qu’on peut très bien le remplacer par un outil de blog ou des « Google Sites ». En apprenant ça, les contributeurs ne me croient pas. Comment expliquer que le plan soit : « on ferme, on verra bien après » ?

A nous la charge maintenant d’annoncer la nouvelle à nos clients désabusés qui étaient en train de prendre possession de l’outil ou d’expliquer qu’une application neuve est déjà vouée à disparaître. A nous de faire le boulot ingrat de fossoyeurs de nos propres créations. Une entreprise n’étant pas une démocratie, j’obéis.

Mais quel manque de respect des utilisateurs et des concepteurs. J’avais déjà peu d’estime pour la direction et sa foire à l’illusion, mainteant je sais que ça ne s’améliorera jamais.

Apok

Si vous devinez de quelle société il s’agit ou percez le double sens de l’illustration, je vous demanderai de ne pas citer de nom. Merci.

Javapocalypse: What do we say to the Java Update?

La JavaZone est un forum scandinave qui réunit les professionnels des « langages alternatifs ». Evidemment, ils sont sectaires et caricaturaux, mais leur dernière vidéo est fort sympathoche.

En revanche, je ne vous cache pas que si vous ne développez pas et que vous ne parlez pas anglais, vous risquez d’être loin du coeur de cible. Pour les autres : enjoy, c’est free.

Plus d’informations et de vidéos sur JavaZone.

Write once, run for your life!

Automatiser des commandes ssh depuis Windows avec plink et pscp.

J’ai trouvé l’exercice rigolo alors je vais vous en parler un peu, ne serait-ce que pour vous faire découvrir deux petits outils bien sympathiques.  😉

Dans mon cas, j’ai un serveur de production temporaire qui n’est pas sauvegardé. Il a beau être bancal, il y a des données précieuses dessus. Alors en attendant, on a décidé de les stocker sur un poste sous Windows qui peut s’y connecter en SSH. C’est là où je suis content de m’être rappelé les deux petits frères de Putty (voir : Se connecter à un NAS Synology en SSH).

Putty est un client SSH, plink est sa version en ligne de commande et pscp est un outil de transfert de fichier en SCP. Avec tout ça, je vais pouvoir initier une sauvegarde des bases et les rapatrier. J’ai tout d’abord créé un script bash de sauvegarde et ensuite, j’ai créé un batch sous Windows qui exécute le script à distance et récupère les dumps.

@echo off
echo --------------------------------------------------------
echo Requesting remote backup... ----------------------------
echo --------------------------------------------------------
D:TOOLSplink.exe 192.168.0.1 -l moi -pw passwd sh /opt/scripts/backup_db.sh
echo --------------------------------------------------------
echo Retrieving backups to local host... --------------------
echo --------------------------------------------------------
D:TOOLSpscp.exe -l moi -pw passwd 192.168.0.1:/opt/backups/* D:BACKUPS_PROD
echo --------------------------------------------------------
echo Done.

Ces petits outils sont très pratiques pour des situations telles que celle-ci. Si vous voulez les télécharger, c’est sur le site de l’éditeur de Putty qu’il faudra chercher.